Kering, premier groupe de Luxe dont les objectifs carbone sont certifiés par l’initiative Science-Based Targets

Kering, premier groupe de Luxe dont les objectifs carbone sont certifiés par l’initiative Science-Based Targets

Kering est la première entreprise du secteur du luxe et la première entreprise française certifiée et approuvée par l'initiative Science-Based Targets (SBT) pour ses objectifs de réduction de son empreinte carbone, alignés sur les recommandations de la communauté scientifique.

L’initiative SBT a été lancée conjointement par le Carbon Disclosure Project, le Global Compact des Nations Unies, le World Resources Institute et le WWF. Son objectif est d’aider les entreprises à établir des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre basés sur des données scientifiques afin de garantir que le secteur privé prenne en compte la nécessité de limiter le réchauffement climatique mondial en dessous de 2°C d'ici à 2050.

 

Conformément aux critères SBT, Kering s'engage à réduire de 50 % ses émissions dans les Scopes 1, 2 et 3 (transport et distribution des marchandises, vols commerciaux, émissions générées par la production des carburants et de l'énergie) du Greenhouse Gas Protocol d'ici à 2025, d’une part, et à réduire de 40 % ses émissions du Scope 3 provenant des achats de biens et services, d’autre part.

 

Cet objectif chiffré fera partie du pilier environnemental de la stratégie de développement durable 2025 de Kering, qui sera dévoilée en janvier 2017. Au-delà de cet engagement, Kering continuera à mesurer et monétiser ses émissions de gaz à effet de serre, ainsi que ses autres impacts environnementaux (pollution de l'air et de l'eau, consommation d’eau, production de déchets et utilisation des sols), tout au long de sa chaîne d'approvisionnement, en s’appuyant sur son Compte de Résultat Environnemental (EP&L).

 

« Il est impératif de jouer pleinement notre rôle dans la lutte contre le changement climatique

et de nous assurer que notre Groupe poursuit ses efforts pour s’inscrire dans les limites planétaires*. L'initiative Science-Based Targets permet aux entreprises de se fixer des objectifs cohérents avec l’ambition de limiter la hausse de la température moyenne mondiale en-dessous de 2°C, et nous sommes fiers que notre stratégie carbone soit aujourd'hui reconnue et certifiée par cet organisme. »

Marie-Claire Daveu

 

* Le concept de « limites planétaires » désigne les limites à ne pas dépasser si l'humanité veut pouvoir se développer dans un écosystème sûr, c’est-à-dire évitant les modifications brutales et difficilement prévisibles de l'environnement planétaire. Ce concept, déterminé par un groupe de chercheurs en 2009 et mené par le Stockholm Resilience Centre, définit 9 limites planétaires à respecter pour que l’humanité puisse continuer à se développer de façon durable.