E P&LMéthodologie

Discover the edge

COMMENT DÉVELOPPER UN E P&L ?

L'E P&L nous offre un regard nouveau sur notre activité. En créant cet outil, nous avons découvert des opportunités inédites d'innover, d'améliorer notre efficacité et de réduire notre impact sur l'environnement. Autant d’opportunités restées invisibles jusque là..

Kering souhaite à présent permettre à d'autres entreprises d'élaborer leur propre E P&L. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de partager la méthodologie de notre outil.

Les bénéfices apportés par un E P&L sont de plus en plus nombreux et nous encourageons toutes les entreprises, de notre secteur et au- delà, à s’appuyer sur cette méthodologie et à démarrer leur propre aventure E P&L.

Une présentation complète et détaillée de la méthodologie est disponible dans notre rapport complet, que nous vous invitons à télécharger.

Notre méthodologie a considérablement évolué depuis notre E P&L pilote pour PUMA en 2011. Les résultats du rapport propre à cette marque et ceux publiés ici pour le Groupe Kering ne sont pas comparables, mais ils étaient tous deux animés par le même désir d'identifier l'atout de notre entreprise : sa chaîne d'approvisionnement.

1

DEFINIR LE PERIMETRE A MESURER

Identifiez les aspects de l'activité à inclure dans le champ de votre E P&L.

Pour dresser un portrait complet de notre activité, il nous fallait être ambitieux. Nous nous sommes d'abord concentrés sur nos marques les plus importantes et nous avons défini les projets phares pour couvrir autant d'unités que possible le long de notre chaîne d'approvisionnement.

Dans la limite de ce champ, nous avons ensuite isolé des étapes dans notr chaîne d'approvisionnement en remontant depuis les opérations et les vente jusqu'aux matières premières utilisées. Cette approche par étapes nous a guidés dans la mesure et l’analyse des impacts d’un E P&L.

Étape 0

Opérations directes (bureaux, transport, entrepôts et magasins)

Étape 1

Assemblage final du produit fini (par ex. sac à main, vêtement, bijou)

Étape 2

Fabrication des sous-composants nécessaires à l'assemblage du produit fini (par ex. tissu, boutons, talon de chaussure)

Étape 3

Traitement des matières premières pour la production de matériaux utilisables dans nos ateliers (par ex. cuir, fil, or)

Étape 4

Production primaire des matières premières (par ex. culture, exploitation minière, extraction)

Ce que nous avons appris :

Commencez par les plus grandes unités de votre entreprise et mettez à profit les enseignements tirés lors de cette première étape pour évaluer les autres unités.

2

CARTOGRAPHIER LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT

Schématisez les processus de production de chaque produit, des matières premières jusqu’à l'assemblage. Identifiez les fournisseurs et rassemblez des données sur les activités qu’ils ont réalisées pour la marque.

Une fois ces étapes identifiées, il nous a fallu en mesurer les impacts. Nous avons donc dressé un schéma clair de l'ensemble des processus reliés entre eux/interconnectés, au sein de notre chaîne d'approvisionnement.

Nous avons cherché à avoir une vision globale de notre activité de manière à identifier où agir et comment agir pour procurer au Groupe un avantage compétitif.

Ce que nous avons appris :

Cartographier notre chaîne d'approvisionnement et nos processus de production nous a aidés à prendre conscience de l'ensemble des risques et des dépendances qu’ils impliquaient. Par exemple, cette méthode permet d’identifier le risque que peut constituer le fait de dépendre d'un petit nombre de fournisseurs dans une zone de tensions environnementales, et de se concentrer sur les mesures permettant de l’atténuer.

Exemple de cartographie des processus pour la production de sacs en cuir

3

IDENTIFIER LES DONNÉES PRIORITAIRES

Identifiez les données pertinentes pour l'E P&L et retenez la meilleure approche pour les collecter le long de la chaîne d'approvisionnement.

Plus les données seront précises, plus la prise de décisions en sera facilitée. Ici, la clé était de trouver le bon équilibre entre les données primaires que nous avions nous-mêmes réunies et les meilleures données secondaires disponibles.

Ce que nous avons appris :

Nous avons identifié nos impacts les plus significatives et avons focalisé notre récolte de données à ce niveau. Des évaluations de cycle de vie ainsi que d'autres études agréées permettent de confirmer que planifier des activités conduit à des résultats positifs.

4

RÉCOLTER DES DONNÉES PRIMAIRES

Collectez des données relatives et non relatives à l'environnement auprès de vos fournisseurs et de vos marques. Aidez vos fournisseurs à récolter les bonnes informations. Validez les données collectées et faites une extrapolation pour les groupes de fournisseurs similaires.

Nous avons collaboré avec nos marques et les responsables de notre chaîne d'approvisionnement, pour récolter des données internes relatives aux marques, et envoyé des enquêtes à nos fournisseurs.

Outil de gestion du changement, l'E P&L offre une façon compréhensible et commune d'observer la performance au sein de notre chaîne complexe. Il a fait naître une nouvelle façon de penser dans l'esprit des responsables de notre chaîne d'approvisionnement, et même de nos fournisseurs.

Ce que nous avons appris :

Ce processus nous a donné l’occasion d’éduquer et de sensibiliser nos partenaires sur le développement durable et l'impact de tous dans la chaîne d'approvisionnement.

5

RÉCOLTER LES DONNÉES SECONDAIRES

Complétez les données à l'aide des meilleures sources disponibles.

Tout ce dont nous avions besoin n'était pas disponible en interne. Heureusement, le nombre de sources de données externes ne cesse d’augmenter, en particulier celles portant sur l'évaluation des cycles de vie.

À mesure que nous comprenions mieux nos processus, nous avons découvert lesquels disposaient de données et lesquels nécessitaient davantage de recherches. Parce que beaucoup de difficultés sont communes à tous les secteurs d’activité et requièrent une collaboration transversale, nous avons travaillé avec un large panel de scientifiques, d'ONG, de fédérations professionnelles et d'autres entreprises, à la recherche de réponses.

Au cours de l'étape 5, nous avons calculé notre empreinte environnementale.

Ce que nous avons appris :

Travaillez avec un large éventail de parties prenantes pour mettre en lumière les connaissances disponibles et identifiez avec qui collaborer pour dénicher plus de réponses.

6

TRADUIRE EN VALEUR MONÉTAIRE

Déterminez les changements environnementaux et les coûts générés par leur impact sur les personnes.

Une fois nos données réunies, nous étions prêts à évaluer notre impact sur l'environnement ainsi que ses conséquences sur le bien-être humain. Cette étape a permis de partir des données pour analyser les coûts et les gains environnementaux.

Ce travail reposait essentiellement sur le calcul de coefficients, des nombres permettant de convertir des données en impact sur le bien-être humain. Les coefficients tiennent compte du lieu de l'impact pour expliquer les différences entre populations urbaines et rurales, entre pays arides et humides, etc. C'est en appliquant les coefficients à son empreinte environnementale que l'on traduit son impact en valeur monétaire.

Ce que nous avons appris :

Traduire son impact environnemental en valeur monétaire, plus parlante pour les entreprises, aide à élargir le débat au sein de son organisation.

7

CALCULER ET ANALYSER VOS RÉSULTATS

Évaluez l'impact sur les personnes et présentez les résultats de l'E P&L.

Le déroulement des six premières étapes a été riche en découvertes, mais c'est rassembler nos résultats pour obtenir une vue d'ensemble qui a vraiment fait la différence.

Repérer les opportunités n'est que le début de ce que l'E P&L peut faire pour une entreprise. Les conclusions de notre E P&L nous servent à présent à tirer plus haut la performance de notre entreprise. Découvrez quelques exemples des avantages que cela nous a donnés.

Ce que nous avons appris :

Présenter ses résultats et mettre en place des mesures constitue la partie la plus appréciable et la plus puissante de l'E P&L. Nous pourrions comparer l'impact des projets en valeur monétaire avec ce que rapporte l'E P&L. Afin de redéfinir la matérialité et de convertir l'approche RSE des entreprises en décisions et en mesures durables.