Développement Durable
jeudi 30 janvier 2020

Kering publie un rapport d’étape sur ses objectifs de développement durable pour 2025, avec de premiers résultats très prometteurs

• Réduction en intensité de 14 % des impacts environnementaux globaux du Groupe mesurés par son Compte de Résultat Environnemental (EP&L), entre 2015 et 2018, soit une trajectoire encourageante pour atteindre l’objectif de -40 % d’ici 2025 • Diminution en intensité de 77 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à nos boutiques et autres implantations dans le monde entre 2015 et 2018 • Utilisation de 67 % d’énergies renouvelables pour l’ensemble des activités du Groupe, et de 100 % dans plus de sept pays • Approvisionnement à 100 % en or responsable pour les montres et la joaillerie de Kering • Niveau de traçabilité des matières premières clés du Groupe : 88%

Trois ans après avoir annoncé une nouvelle phase de sa stratégie de développement durable « Façonner le Luxe de demain », Kering publie aujourd’hui un rapport d’étape sur ses avancées. Le Groupe a accompli des progrès significatifs et encourageants vers l’atteinte de ses objectifs à 2025, tout en mettant en œuvre un socle de mesures pour s’aligner sur une trajectoire de 1,5°C. 

 

 

En janvier 2017, Kering avait traduit son engagement de long terme à intégrer les thématiques sociales et environnementales au cœur de sa stratégie par une nouvelle série d’objectifs ambitieux à atteindre d’ici 2025. Le Groupe vise à poursuivre la réduction de son impact environnemental, à promouvoir le bien-être des travailleurs à l’intérieur et à l’extérieur du Groupe, ainsi qu’à encourager l’innovation durable. Au cours des trois dernières années, Kering a mesuré ses progrès grâce à son outil pionnier, l’EP&L (Environmental Profit & Loss – Compte de Résultat Environnemental), avec la conviction que chaque entreprise doit se montrer responsable et transparente quant aux impacts environnementaux engendrés par ses activités et tout au long de sa chaîne d’approvisionnement.

 

 

« Depuis de nombreuses années, nous nous sommes engagés à rendre compte de manière transparente des impacts générés par toutes les activités de Kering, y compris en dehors de notre périmètre juridique. Définir des objectifs ambitieux intégrant l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement, et dresser un bilan de nos progrès en matière de développement durable pour nous assurer d’apporter une vraie contribution à la lutte contre le changement climatique et au progrès social sont des impératifs » a déclaré François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering. « Alors que s’ouvre une nouvelle décennie, notre secteur a besoin d’une action résolue, et la transparence et la coopération sont essentielles si nous voulons relever efficacement les défis liés à la décarbonisation de nos entreprises. »
 


La stratégie de développement durable de Kering inclut l’ensemble de ses Maisons, et la mesure des progrès du Groupe est fondée sur 73 Indicateurs de Performance Environnementale (eKPI) au sein de ses propres activités et tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. Ce périmètre d’évaluation englobe les boutiques, les bureaux et les entrepôts ; le transport ; la fabrication et la transformation des produits ; et toutes les étapes amont jusqu’à la production et l’extraction des matières premières (Scopes 1, 2 et 3 amont du GHG Protocol). 

 

 

Les objectifs à 2025 du Groupe sont structurés autour de trois thèmes : CARE (« préserver »), COLLABORATE (« engager ») et CREATE (« créer »). Voici les principaux progrès accomplis par le Groupe :

 

 

CARE for the planet (« préserver la planète »)

 

o    Kering a réduit de 14 % ses impacts environnementaux globaux, mesurés au travers de l’intensité EP&L entre 2015 et 2018, et le Groupe est en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction de 40 % d’ici 2025.
o    Kering a diminué de 77 % en intensité les émissions de gaz à effet de serre liées à ses boutiques et autres implantations  dans le monde entre 2015 et 2018, et a atteint 100 % d’utilisation d’énergies renouvelables dans sept pays, 78 % en Europe et 67 % pour l’ensemble du Groupe.
o    Kering est en bonne voie pour réaliser son objectif de 50 %  de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, basé sur des données scientifiques et certifié par l’initiative Science-Based Targets (SBT), avec 36 % de réduction entre 2015 et 2018.
o    À partir de 2018, Kering est devenu entièrement neutre en carbone à l’échelle de l’ensemble de ses activités et de sa chaîne d'approvisionnement, avant tout en mettant en place des mesures pour éviter ou à défaut réduire les émissions de manière effective, et ensuite en compensant les émissions restantes chaque année. Kering utilise pour son programme de compensation carbone des projets REDD+ certifiés, qui permettent de préserver les forêts critiques et la biodiversité, et perpétuent les moyens de subsistance des populations locales.
o    En janvier 2018, le Groupe a défini et partagé les « Standards Kering relatifs aux matières premières et aux processus de fabrication » qui formalisent les meilleures pratiques en termes de protection de l’environnement, de conformité sociale, de traçabilité, d’utilisation de produits chimiques et de bien-être animal. Les exigences définies dans ces standards sont déjà mises en œuvre à 68 % par les fournisseurs de Kering. 
o    Kering a atteint 100 % d’approvisionnement en or responsable pour les montres et la joaillerie. Le Groupe est en passe d’atteindre 100 % d’approvisionnement durable pour d’autres matières premières clés d’ici 2025.
o    Kering est parvenu à un niveau de traçabilité de 88 % pour ses matières premières clés. Le Groupe se rapproche ainsi de son objectif de 100 % d’ici à 2025.
o    En mai 2019, Kering a créé les premiers standards sur le bien-être animal dans le monde du luxe et de la mode afin d’améliorer les pratiques du secteur et d’encourager la collaboration entre les acteurs.
o    Kering est devenue la première entreprise privée à s’associer à la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) et à soutenir la science de la biodiversité.
o    Kering a été la première entreprise du secteur du Luxe à publier, en 2018, un rapport intégré pour l’année 2017. En outre, afin de promouvoir l’importance du développement durable au sein de la communauté des investisseurs, Kering a mené en novembre 2019 un roadshow axé spécifiquement sur les critères d’évaluation environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) du Groupe.

 

 

COLLABORATE with people (« engager les collaborateurs »)

 

o    Kering est très avancé dans la juste représentation des femmes à tous les niveaux au sein du Groupe. En 2019, les femmes représentaient 55 % des managers du Groupe, 63 % du total des effectifs, 33 % des membres du Comité exécutif et 60 % du Conseil d’Administration, faisant de Kering l’une des sociétés les plus féminisées du CAC 40. 
o    Kering a mis en œuvre une Politique Parentalité pionnière en fixant des standards élevés en matière de congé maternité, paternité, adoption ou partenaire pour l’ensemble des collaborateurs du Groupe dans près de 50 pays.
o    Kering a défini et mis en œuvre une charte pour le bien-être des mannequins et s'est également engagé à ne travailler qu’avec des mannequins de 18 ans et plus. 
o    Le Groupe a soutenu des programmes de microcrédits, formation professionnelle et éducation pour favoriser l’autonomie des femmes dans les régions de ses chaînes d’approvisionnement. 
o    Kering a développé le tout premier MOOC (Massive Open Online Course) dédié au Luxe durable avec le London College of Fashion. Celui-ci a également été traduit en chinois. Plus de 33 500 participants de 150 pays ont suivi ce programme gratuit.
o    Kering a créé la première « Chaire Sustainability IFM – Kering » avec l’Institut Français de la Mode à Paris. 
o    Kering a continué à préserver le savoir-faire et l’artisanat du luxe en soutenant la prochaine génération d’artisans, avec plus de 20 programmes de formation existants en 2019.

 

 

CREATE new business models and innovations (« créer de nouveaux business models et stimuler l’innovation »)

 

o    Kering a lancé le « K Generation Award » en Chine avec la plateforme d’innovation Plug and Play, dans l’objectif d’identifier des start ups innovantes et de nouvelles technologies prometteuses en Grande Chine. Le Groupe continue par ailleurs d’investiguer pour identifier des start ups à travers le monde. 
o    Kering a lancé le Sustainable Innovation Lab (SIL) dédié à la Joaillerie et à l’Horlogerie, et continue d’enrichir son Materials Innovation Lab (MIL), une bibliothèque aujourd’hui pourvue de 3 800 tissus durables à la disposition des équipes créatives des Maisons du Groupe. 
o    Kering a conçu des mécanismes de financement innovants comme la plateforme Kering Ethical Gold, pour favoriser l’utilisation de matières premières durables. 
o    Kering a lancé une série de projets pilotes tout au long de la chaîne d’approvisionnement, notamment des technologies de traçabilité, des matériaux alternatifs et des processus de fabrication à faible impact, comme le cuir à base de champignon et les teintures naturelles. 
Au-delà des projets pilotes, le groupe a mis à l’échelle des solutions telles que le procédé de tannage du cuir sans métaux utilisé dans 24 % de ses collections à fin 2019.
o    Kering s’est employé à trouver de nouveaux moyens de réutiliser ses matériaux et d’intégrer des matières premières recyclées et régénérées dans ses produits.
o    Kering a noué un partenariat sur l’agriculture régénératrice, une première dans le secteur de la mode, et s’efforce de favoriser des solutions innovantes dans sa chaîne d’approvisionnement.
o    Kering a lancé son « Digital EP&L » afin de garantir à ses parties prenantes un niveau de transparence sans précédent, et a ouvert l’accès à des données inédites afin d’aider les acteurs du Luxe et de la mode à mieux saisir les enjeux de leur propre impact environnemental.
o    Kering a contribué aux efforts de l’ensemble du secteur pour promouvoir l’économie circulaire, et lancé une grande enquête internationale visant à comprendre le comportement des clients du luxe concernant l’usage des produits et leur fin de vie, afin d’étendre la méthodologie EP&L à un cycle de vie complet et circulaire de tous les produits.
o    Kering a créé le Fashion Pact  pour mobiliser les acteurs de la mode et du textile autour des principaux enjeux environnementaux. A ce jour, 63 entreprises signataires, représentant plus de 250 marques et plus de 30 % du secteur ont rejoint cette coalition.

« Le rapport d’étape de développement durable que nous partageons aujourd’hui reflète des réalisations très encourageantes en ligne avec la feuille de route de Kering à 2025. Il reste certes encore du chemin pour atteindre nos ambitions et pour aller au-delà, mais nous sommes déterminés et confiants dans notre capacité à accélérer nos efforts et mettre en place les solutions, souvent innovantes, désormais précisément identifiées », estime Marie-Claire Daveu, Directrice du développement durable et des Affaires institutionnelles internationales de Kering. « Nous sommes résolument tournés vers l’avenir. Nous définissons des objectifs de développement durable étayés par la communauté scientifique et qui respectent les limites planétaires, y compris en matière de biodiversité. Nous œuvrons à améliorer le bien-être humain dans nos sphères d’activités pour promouvoir un avenir épanouissant et équitable. Kering continuera à rendre compte de manière transparente et régulière des progrès accomplis comme des défis restant à relever. »  

 

 

 


Pour découvrir le rapport d’étape, cliquez ici

 

 

 


A propos de Kering
Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear. En plaçant la création au cœur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de notre signature : Empowering Imagination. En 2018, Kering comptait près de 35 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,7 milliards d’euros.

 

 

Contact presse
Emmanuelle Picard-Deyme

+ 33 (0)1 45 64 61 87

emmanuelle.picard-deyme@kering.com

 

 

 

 

www.kering.com
Twitter : @KeringGroup
LinkedIn : Kering 
Instagram : @kering_official 
YouTube : KeringGroup