Vers un Luxe plus durable

Dévoilée en 2017, la stratégie de développement durable de Kering a confirmé le rôle de premier plan qu’entend jouer le Groupe dans la transformation de son secteur. Conçue autour de trois axes, Care, Collaborate et Create, elle a pour objectif de réduire de 40 % l’empreinte environnementale de Kering d’ici 2025, en misant sur l’innovation et en multipliant les initiatives avec des partenaires de référence.

L’innovation à la source
Pour soutenir les jeunes pousses de la mode, Kering devient en 2017 le partenaire fondateur de l’incubateur Plug and Play – Fashion for Good. En 2018, 15 start-up ont été sélectionnées pour intégrer cet accélérateur. Issus de quatre continents, les lauréats portent des projets très divers, de la proposition de nouveaux business models à la mise au point de matières premières alternatives. Pour déployer cette initiative en Asie, Kering et Plug and Play annoncent, fin 2018, la création d’un Prix Kering de l’innovation durable. Il doit permettre d’identifier les start-up chinoises les plus prometteuses. Sélectionnés par un jury d’experts, les trois lauréats seront révélés à l’automne 2019.

Un travail de fond sur les approvisionnements
Fin 2018, Kering lance, avec le Savory Institute (association à but non lucratif située aux États‑Unis), le premier approvisionnement écologique certifié de l’industrie de la mode. Le Groupe est le premier acteur du secteur à avoir rejoint les Frontier Founders du programme Land to MarketTM du Savory Institute, qui encourage la mise en oeuvre de solutions de régénération certifiées au sein des chaînes d’approvisionnement. Kering souhaite ainsi appliquer le concept novateur d’Ecological Outcome VerificationTM à la constitution de ses stocks de cuir et de fibres issues du pâturage, tels la laine et le cachemire. Premier projet des deux partenaires : identifier et développer un nouveau réseau de fermes, auquel Kering pourra accéder pour des approvisionnements durables.

Le Groupe est à l’initiative d’une autre première dans son domaine : l’adoption du coton biologique 100 % traçable. Parce que son impact sur l’environnement est réduit de 80 % par rapport au coton traditionnel, le coton bio est devenu un enjeu clé pour Kering et ses Maisons. Pour garantir sa traçabilité, le Groupe s’est associé à Albini Group, Supima et Oritain. Piloté par le Materials Innovation Lab (MIL) de Kering, ce projet a permis de mettre au point une empreinte chimique unique qui, en identifiant le champ où le coton a été cultivé, assure l’authenticité du coton fourni à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement. Cette innovation contribue à la réalisation de l’objectif de suivi à 100 % des approvisionnements de Kering.

Éduquer les générations futures
Aller vers une mode durable, c’est aussi former dès aujourd’hui ceux qui la feront demain. Kering a codéveloppé avec le London College of Fashion et la plateforme de e-learning FutureLearn le tout premier MOOC (Massive Open Online Course) dédié au Luxe durable. La réponse des professionnels, des étudiants et du grand public a été enthousiaste : plus de 17 000 participants ont suivi le programme en 2018. Le Groupe a également porté, tout au long de l’année, le message de la mode durable auprès des futurs managers du secteur, à travers les interventions de la Directrice du Développement durable, Marie-Claire Daveu, devant les élèves de HEC (Paris), de l’Insead (Fontainebleau), de Polimoda (Florence), ou encore des universités de Columbia (New York) et de Tsinghua (Pékin).

Des standards exigeants, pour entraîner le changement
Le Groupe a rendu publics, en 2018, ses Kering Standards, fruits de plusieurs années de travail avec les Maisons, des experts externes et des ONG. Cette série d’exigences environnementales et sociales – qui s’appliquent au Groupe, à ses Maisons et à ses chaînes d’approvisionnement – couvre les matières premières clés et les procédés de fabrication. Elle donne une réalité opérationnelle à la feuille de route 2025, en offrant un cadre de référence aux Maisons et à leurs partenaires.

Ces Standards ont été utilisés dès 2018 pour évaluer les nouveaux fournisseurs du Groupe, tandis qu’un travail était mené pour aider ceux déjà référencés à les atteindre. Kering va continuer à renforcer ce dispositif de mesure en mettant à disposition de ses fournisseurs une plateforme de soutien technique, de formation et d’échanges des meilleures pratiques. En complément, le Groupe a prévu de publier en 2019 ses Standards dédiés au bien-être animal.

Soutenir ceux qui font le changement
Certaines institutions jouent un rôle moteur dans la transformation du secteur de la mode et son évolution vers des pratiques plus responsables. En leur apportant son soutien, Kering contribue aux avancées du secteur. En 2018, le Groupe a ainsi publié, aux côtés de l’ONG BSR et de Hong Kong and Shanghai Hotels Limited, un rapport pionnier intitulé Disrupting Luxury : Creating Resilient Businesses in Times of Rapid Change. Fruit de la collaboration de 15 entreprises leaders du secteur, membres de la Responsible Luxury Initiative de BSR, cet ouvrage vise à développer un modèle plus responsable et pérenne. Autre publication marquante : celle du premier CEO Agenda du Global Fashion Agenda, une initiative pour une mode plus durable à laquelle Kering s’est associé en 2017 en qualité de partenaire stratégique.

Le groupe a par ailleurs soutenu en 2018 plusieurs événements emblématiques, comme le 70e anniversaire de l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN), une organisation comptant 1 300 membres dans 163 pays. Il a également renouvelé son soutien au festival de musique We Love Green, dont il avait déjà rejoint le Club des mécènes en 2017. Cette année, Kering s’est plus particulièrement investi dans le programme Start-Up, qui promeut des idées disruptives autour de la mode éthique, des technologies vertes ou encore de l’économie sociale et solidaire. Enfin, le Groupe était partenaire de la deuxième édition du ChangeNOW Summit, les 28 et 29 septembre à Station F, à Paris. Lors de ce sommet de l’innovation positive, plus de 500 start-up et speakers du monde entier ont présenté à 4 000 participants leurs solutions novatrices.