Développement Durable
lundi 6 juin 2016

La Fondation Kering, en partenariat avec la NAESV et le NNEDV, étend son programme de formation pour lutter contre les violences conjugales et sexuelles aux États-Unis

∞ La Fondation Kering, la National Alliance to End Sexual Violence (Alliance nationale de lutte contre les violences sexuelles, NAESV) et le National Network to End Domestic Violence (Réseau national de lutte contre les violences conjugales, NNEDV) deviennent partenaire afin de développer un programme de formation à destination des employés pour lutter contre les violences faites aux femmes

 

∞ Suite au succès de collaborations similaires en France, en Italie et au Royaume-Uni, la Fondation Kering étend désormais son programme aux États-Unis

 

Des collaborateurs ambassadeurs
La Fondation Kering, la National Alliance to End Sexual Violence (Alliance nationale de lutte contre les violences sexuelles, NAESV) et le National Network to End Domestic Violence (Réseau national de lutte contre les violences conjugales, NNEDV) collaborent, afin de sensibiliser ensemble le grand public aux violences faites aux femmes, un sujet qui affecte toutes les classes, et également de permettre aux employés du groupe Kering de devenir des acteurs à part entière de la prévention. Le partenariat est lancé officiellement aujourd’hui 6juin à New York, en présence de Marie-Claire Daveu, Directrice du développement durable et Responsable des affaires institutionnelles internationales chez Kering, Monika Johnson Hostler, Présidente de la NAESV et Cindy Southworth, Vice-présidente exécutive du NNEDV.

 

Dans le cadre de ce partenariat, les trois organisations ont élaboré un programme de formation destiné aux 1200employés des équipes de Kering Corporate et de ses marques de luxe aux États-Unis. Le programme proposera ainsi aux collaborateurs d’acquérir des connaissances et de s’approprier les bons outils afin d’adopter les réflexes utiles s’ils devaient se retrouver face à des situations de violences sexuelles ou conjugales, aussi bien dans la sphère privée que professionnelle. La formation s’articule autour de plusieurs sujets, tels que la compréhension des violences faites aux femmes, la détection et la lutte contre les stéréotypes, le développement d’un environnement de travail propice au soutien des victimes, ainsi que la bonne connaissance des services vers lesquels les orienter. L’intérêt de ce programme repose également sur l’expertise des organisations partenaires, la NAESV et du NNEDV, qui œuvrent depuis 45 ans à la sensibilisation des institutions et du grand public à ce sujet.

 

Des partenaires locaux dans la lutte contre un problème mondial
Ce partenariat marque une nouvelle étape du déploiement des programmes de formation proposés par la Fondation Kering aux collaborateurs du Groupe dans les principales régions d’activités de Kering. Au total dans le monde, plus de 500employés ont déjà participé à cette formation, notamment grâce à l’établissement de partenariats similaires dans d’autre pays et le développement de «Chartes de lutte et de prévention contre les violences conjugales». La première de ces chartes a été signée en France en 2010 avec l’ONG Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), la deuxième en Italie en 2013 avec Donne in Rete contro la violenza (D.i.Re), et plus récemment au Royaume-Uni en 2015 avec Women’s Aid.

 

Bien qu’il s’agisse du premier partenariat de la sorte développé aux États-Unis par la Fondation Kering, deux initiatives locales existent déjà depuis 2015: l’une avec l’organisation WeEndViolence, qui propose des programmes de prévention en ligne, le second avec l’organisation It’son Us, qui aborde la question des agressions sexuelles sur les campus universitaires.

 

«Comment rester passif lorsque l’on sait que chaque année aux États-Unis, jusqu’à 60% des victimes de violences conjugales perdent leur emploi suite à des problèmes résultant de ces mêmes violences? Le lieu de travail peut être une issue de secours et fournir une forme d’indépendance financière aux victimes de violences. C’est précisément ce système de soutien que nous souhaitons renforcer grâce au partenariat entre la Fondation Kering, la NAESV et le NNEDV. En donnant aux employés du groupe les connaissances et les outils nécessaires pour soutenir les autres, nous pourrons, je l’espère, construire les bases d’un changement et d’un réseau d’entraide positif, aux Etats-Unis et partout dans le monde», a déclaré François-Henri Pinault, Président Directeur Général de Kering et Président de la Fondation Kering.

 

Cindy Southworth, Vice-présidente exécutive du NNEDV, déclare : « Les violences conjugales sont une véritable épidémie qu’il faut enrayer. Ce programme est une solution innovante etefficace qui met à disposition des employés les outils nécessaires pour lutter contre ce fléau. Le NNEDV félicite la Fondation Kering pour son engagement dans la lutte contre la violence et pour sa contribution à un monde sans violence envers les femmes. »

 

Monika Johnson Hostler, Présidente de la NAESV, affirme : « Davantage d’entreprises devraient suivre l’exemple du Groupe Kering en matière de lutte contre les violences sexuelles. Il est essentiel que les victimes aient toutes les ressources nécessaires pour vivre une vie sans violence; créer un environnement de travail sûr en est un élément clé. Nous nous réjouissons de ce partenariat avec le NNEDV et la Fondation Kering. »

 

Les violences contre les femmes aux États-Unis

 

∞ Toutes les 9 secondes, une femme est agressée sexuellement ou battue aux États-Unis

 

∞ 1 femme sur 3 aux États-Unis a déjà été victime de viol, de violence physique ou de harcèlement de la part de son partenaire

 

∞ 24% des cas de violences sexuelles au travail sont signalées à la police

 

∞ Chaque année aux États-Unis, les femmes sont contraintes à prendre 80millions de jours de congés sans solde suite à des violences conjugales, ce qui représente une perte de salaire de 727millions de dollars

 

Contacts Presse
Kering
Marie-Laure Vaganay (NY) +1 646 650 3424 marie-laure.vaganay@kering.com
Emer Hallahan (Paris) +33 (0)1 45 64 63 07 emer.hallahan@kering.com

 

NAESV
Monika Johnson Hostler (NC) +1 919-272-7462 monika@endsexualviolence.org

 

NNEDV
Cindy Southworth (DC) +1 202 431 2499 communications@nnedv.org

 

Télécharger le communiqué (.pdf 318.68 Ko)