Développement Durable
mardi 7 décembre 2021

La deuxième édition de la Kering Generation Award Ceremony rencontre un franc succès : focus sur la biodiversité et mise en place d’un business model plus durable au sein de l’industrie de la mode

Le 6 décembre 2021, Kering et la plateforme mondiale d’innovation Plug and Play Chine ont organisé la deuxième édition de la « K Generation Award Ceremony » au sein du Museum of Art Pudong. La biodiversité et la mode sont étroitement liées, car la dégradation des écosystèmes impacte directement le secteur.

Avec la biodiversité pour mot d’ordre, l’objectif de cette nouvelle édition était donc de promouvoir le développement de l’innovation durable dans l’industrie de la mode, mais aussi de jouer un rôle actif dans la conservation et la restauration de la biodiversité.

 

Après six mois de délibération, trois start-up chinoises ont été sélectionnées : Peelsphere, OTEX et Zeno Technology. Peelsphere a remporté le premier prix, soit 100 000 €, pour son matériau innovant à base de déchets renouvelables d’algues, de végétaux et de fruits. OTEX, deuxième start-up lauréate, a été récompensée pour son travail sur la santé des sols et est notamment connue pour ses textiles biologiques et naturels. Zeno Technology a quant à elle obtenu la troisième place du classement pour avoir développé grâce à la biotechnologie de nouvelle génération une solution innovante capable de couvrir l’ensemble du processus, de la production de la teinture à l’impression.

 

« Le Kering Generation Award permet de distinguer une nouvelle génération d’entreprises chinoises et de les aider à développer des innovations qui s’inspirent de la nature. Nous sommes convaincus que ces startups sont en capacité de développer leur activité en passant leurs innovations à plus grande échelle afin de proposer au secteur de la mode des solutions dans le monde entier. Le succès de cette deuxième édition du Kering Generation Award témoigne non seulement de l’engagement et de la confiance du Groupe envers le marché chinois, mais aussi de notre implication vis-à-vis de nos partenaires chinois. Nous avons à cœur de travailler main dans la main avec eux afin de façonner le luxe de demain », a déclaré Cai Jinqing, Présidente de Kering Grande Chine. 

 

L’édition de cette année s’est concentrée entre autres sur la biodiversité. D’une importance vitale pour l’humanité, la biodiversité désigne l’environnement écologique formé par l’ensemble des êtres vivants sur Terre. En juin 2020, Kering a lancé sa première initiative stratégique sur le sujet en se fixant de nouveaux objectifs pour avoir un impact « positif net » sur la biodiversité d’ici 2025. Kering et Conservation International avaient notamment créé le Fonds Régénératif pour la Nature afin de soutenir la transition du secteur de la mode vers une agriculture régénérative.

 

« Kering est fier d’accompagner une nouvelle génération de talents désireux de transformer le secteur de la mode grâce au Kering Generation Award, », a commenté Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des Affaires institutionnelles de Kering. « En tant que groupe mondiale de Luxe, il est de notre responsabilité d’ouvrir la voie en matière de développement durable. Et je suis très heureuse de constater que, cette année encore, nous avons mis au jour des solutions révolutionnaires pour la biodiversité et la conservation. »


« Dans le cadre de cette deuxième édition du K Generation Award, nous avons reçu davantage de candidatures de start-ups chinoises qui souhaitaient présenter leur solution innovante. Il y a donc une prise de conscience globale en Chine vis-à-vis de la mode durable. Nous avons également constaté que de plus en plus de start-ups développaient des solutions techniques et technologiques révolutionnaires afin de montrer la capacité d’innovation de la Chine », a ajouté Zhao Chen, Vice-président exécutif et Directeur associé de Plug and Play Chine.

 

Le jury de cette deuxième édition du K Generation Award a rassemblé des acteurs clés qui disposent d’une expérience solide et de connaissances approfondies dans les secteurs de la mode, du luxe, de l’entrepreneuriat, du développement durable et de l’innovation. Fort de figures pionnières dans le domaine des affaires et du développement durable, un Conseil consultatif a également été mis en place à l’occasion.

 

Outre la récompense de 100 000 € reçue par le premier lauréat, les trois start-ups sur le podium seront toutes présentées aux leaders de l’industrie avec de belles opportunités de financement à la clé. Les équipes pourront échanger sur le développement durable avec des experts de Kering et du secteur dans le cadre de conférences et de sessions de mentorat, et auront accès au réseau mondial du Groupe. Depuis son lancement réussi en 2019, le K Generation Award a évolué pour faire son grand retour en 2021. Kering a notamment conclu un partenariat avec la China Europe International Business School (CEIBS) pour offrir aux dix meilleures entreprises la possibilité de participer à un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour améliorer leurs compétences ainsi qu’à une conférence pour présenter leurs idées et leurs avancées à un groupe consultatif.

 

À l’occasion du K Generation Talk, Cai Jinqing, Présidente de Kering Grande Chine ; Yuanyuan Liu, fondatrice de Melephant (l’entreprise ayant remporté la première place lors de la première édition du K Generation Award) ; Zhao Chen, Vice-président exécutif et Directeur associé de Plug and Play Chine ; et Zhang Na, fondatrice de ReClothing Bank, se sont réunis pour partager leurs points de vue respectifs sur la promotion de l’innovation durable dans le secteur de la mode. 

 

Dans le cadre de cette nouvelle édition, Kering et Plug and Play Chine ont organisé une série de conférences interactives sur des sujets divers et variés, qu’il s’agisse de l’importance des solutions innovantes chinoises pour l’industrie mondiale de la mode, de l’évolution du comportement des consommateurs chinois en matière de développement durable ou du rôle majeur du K Generation Award dans la transformation du secteur. Ces conférences ont d’ailleurs rencontré un franc succès et permis d’approfondir la réflexion sur l’avenir de l’innovation durable et l’impact de la mode sur la biodiversité.

 

À propos de Kering  


Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear. En plaçant la création au cœur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de notre signature : Empowering Imagination. En 2020, Kering comptait plus de 38 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros.

 

À propos de la deuxième édition du K Generation Award


La deuxième édition du K Generation Award s’est concentrée entre autres sur la biodiversité. L’objectif de la cérémonie était de récompenser des start-ups qui œuvrent pour garantir une eau propre, préserver la santé des sols, protéger la faune et améliorer le bien-être animal, et soutenir les personnes qui font le lien entre la mode et la nature.
•    Garantir une eau propre : les écosystèmes d’eau douce et la faune qui en dépend figurent parmi les plus menacés. La pollution chimique de l’eau fait partie des principales conséquences de l’industrie de la mode. Issue de certains processus de fabrication, elle menace les rivières et les océans. Impression, teinture, tannage, chimie… Nombreux sont les domaines dans lesquels des solutions innovantes sont mises au point afin de prévenir la pollution chimique.


•    Préserver la santé des sols : la santé des sols équivaut au plus grand « service écosystémique », car la nourriture et les matériaux de l’industrie de la mode proviennent majoritairement de l’agriculture. Les solutions innovantes développées pour l’agriculture régénérative et l’agriculture de précision permettent ainsi d’améliorer la santé des sols.
•    Protéger la faune et améliorer le bien-être animal : la plupart des exploitations agricoles ne permettent pas à la faune indigène de s’épanouir et/ou de se déplacer dans leur milieu. Les nombreuses pratiques modernes d’élevage intensif sont donc inadaptées et ne garantissent pas le bien-être animal. Grâce à des approches innovantes, il est possible de soutenir la conservation, de protéger la nature et d’assurer le bien-être animal.


•    Soutenir les personnes qui font le lien entre la mode et la nature : en fin de compte, la seule manière de transformer l’industrie de la mode pour avoir un impact positif sur la nature est de sensibiliser les clients et les consommateurs. Il est donc essentiel de communiquer de manière innovante sur le « véritable » développement durable, la conception responsable et la traçabilité afin de sensibiliser et d’inspirer les clients et les consommateurs à faire des choix en matière de mode qui soient respectueux de l’environnement.


À propos de Plug and Play Chine


Basée au 165 University Avenue, à Palo Alto en Californie (aux États-Unis), Plug and Play a démarré son activité en 1998. Depuis, l’entreprise n’a cessé d’investir et d’incuber de nombreux géants du Web, comme PayPal, Google ou encore Dropbox.

Fondée officiellement en 2006 dans la Silicon Valley, Plug and Play possède des bureaux locaux dans plus de 30 pays et régions du monde. Au total, l’entreprise a investi dans plus de 1 500 start-ups à l’échelle internationale.

Créée en 2015, Plug and Play Chine dispose actuellement de 3 centres d’innovation régionaux à Pékin (siège chinois), Shanghai et Shenzhen. La plateforme mondiale d’innovation Plug and Play Chine s’articule autour de 4 axes principaux : l’innovation d’entreprise, l’innovation urbaine, l’investissement technologique et les espaces d’innovation. À l’heure actuelle, la société a travaillé avec 140 entreprises leaders sur le marché, accompagné plus de 1 700 start-ups et investi dans plus de 150 d’entre elles, dont ApplyBoard, AutoX, Flexiv ou encore ZiFiSense.

 

À propos de la CEIBS


La China Europe International Business School (CEIBS) a été co-fondée par le gouvernement chinois et l’Union européenne (UE) en 1994, en collaboration avec la Shanghai Jiao Tong University (SJTU) et l’EFMD. La CEIBS possède plusieurs campus basés à Shanghai, Pékin et Shenzhen en Chine, mais aussi à Accra au Ghana et à Zurich en Suisse. La CEIBS est la seule école de commerce chinoise issue d’une collaboration d’ordre gouvernemental et s’engage en ce sens à former des leaders responsables, capables de comprendre la Chine dans un contexte mondial. Sa devise : « Conscience, innovation et excellence ». D’après les dirigeants du gouvernement central chinois et de l’UE, la CEIBS est un véritable « vivier de leaders talentueux », mais aussi un « modèle de coopération entre l’UE et la Chine ».


 

Contacts


Charlotte Judet        + 852 2839 6933    charlotte.judet@kering.com
Emmanuelle Picard-Deyme     + 33 1 45 64 61 87    emmanuelle.picard-deyme@kering.com

Michelle You       + 852 2832 8401    michelle.you@kering.com