Développement Durable
mardi 6 mai 2014

Kering publie un Rapport de progrès sur ses objectifs de développement durable 2016

∞ Achat d’un premier lot de 30kg d’or certifié Fairmined, soit l’achat d’or «Fairmined» le plus important jamais réalisé

 

∞ Création du Materials Innovation Lab (MIL), bibliothèque de recherche et classification de matériaux durables

 

∞ Développement de procédés de tannage du cuir sans métaux lourds, une première dans le secteur du luxe.

 

À l’occasion de son Assemblée générale annuelle, Kering a annoncé aujourd’hui la publication d’un Rapport de progrès qui détaille les efforts déployés pour atteindre ses objectifs de développement durable. Le Groupe s’est en effet fixé il y a deux ans une série d’objectifs environnementaux et sociaux pour ses activités Luxe et Sport & Lifestyle, qu’il s’est engagé à atteindre d’ici 2016.

 

Les objectifs 2016 du Groupe sont ambitieux et ciblent les points majeurs des chaînes d’approvisionnement et des activités de Kering du point de vue de leur impact social et environnemental. Ils comprennent l’approvisionnement en matières premières, les emballages, la consommation d’eau, la gestion des déchets, les émissions de carbone, les substances chimiques dangereuses, le PVC et le respect des standards du Groupe par ses fournisseurs. Le Rapport de progrès marque une étape importante pour le Groupe: il rend compte des actions entreprises à ce jour et rappelle les défis qui restent à relever. Le rapport est disponible en cliquant ici.

 

«En tant qu’entreprise, c’est à nous d’être intelligents, d’innover et de nous adapter de façon responsable, pour évaluer les risques auxquels nous sommes exposés et continuer à rechercher les opportunités qui assureront notre réussite future», a déclaré Francois-Henri Pinault, Président-Directeur Général de Kering. «Nous nous sommes fixé il y a deux ans des objectifs précis à atteindre d’ici 2016, et je suis content des progrès réalisés, que ce soit par des initiatives lancées en interne ou par l’établissement de collaborations avec le secteur, pour nous aider à répondre aux principaux défis. Tous nos objectifs sont importants mais certains sont particulièrement ambitieux. C’est justement en plaçant la barre haut que nous nous mettons réellement au défi de changer nos comportements et d’améliorer nos performances éthiques, sociales et environnementales au sein de nos activités, le long de nos chaînes d’approvisionnement et plus largement dans notre secteur.»

 

«Nous sommes déterminés à faire encore mieux et espérons montrer la voie à l’ensemble de notre secteur grâce à une approche collaborative et transparente », a déclaré Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des affaires institutionnelles internationales de Kering. «La transparence et le dialogue avec nos parties prenantes où qu’elles soient dans le monde sont essentielles pour atteindre nos objectifs de développement durable.»

 

Exemples de réalisations qui concourent à la stratégie et aux objectifs de développement durable du Groupe pour 2016 :

 

En matière d’approvisionnement responsable:
∞ Achat d’un premier lot de 30kg d’or certifié Fairmined à la mine Sotrami, au sud du Pérou, soit l’achat d’or «Fairmined» le plus important jamais réalisé. Kering s’est par ailleurs engagé à doubler le volume de cet achat en 2014 puis à augmenter ses achats sur les deux ans à venir en collaboration avec l’ONG internationale Solidaridad et l’Alliance for Responsible Mining.

 

∞ Lancement du «Partenariat pour la Préservation des Pythons» avec le Centre du commerce international (CCI) et le Groupe d’experts Boas et Pythons de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN/SSC) en vue de contribuer à rendre le commerce des pythons plus responsable.

 

∞ Objectif d’élimination du PVC atteint à 98%. Le PVC représente aujourd’hui moins de 2% de l’ensemble des références produits du Groupe.

 

∞ Création du SAM plastic (Smart Assessment of Materials), un outil qui évalue les performances techniques et environnementales des plastiques alternatifs en s’appuyant sur une évaluation de l’analyse du cycle de vie pour tous les types de plastique.

 

∞ 77% du papier utilisé par le Groupe est soit recyclé, soit certifié par un organisme tiers afin de garantir une gestion des forêts et un approvisionnement durables.

 

En matière d’innovation et de processus:
∞ 73% des activités de Kering sont déjà couverts par le déploiement du compte de résultat environnemental (E P&L). Cette méthodologie innovante, récompensée à plusieurs reprises, a été mise au point par le Groupe pour mesurer et attribuer une valeur monétaire à l’empreinte environnementale de l’entreprise tout au long de sa chaîne d’approvisionnement.

 

∞ Création du laboratoire Materials Innovation Lab (MIL) de Kering. Le MIL est doté d’une bibliothèque de matériaux durables et d’une équipe d’experts techniques capables d’identifier des solutions innovantes en termes de traitement et de fabrication des tissus, mettant ainsi à la disposition des marques des alternatives plus écologiques pour leurs collections.

 

∞ Développement de procédés de tannage du cuir sans métaux lourds, une première dans le secteur du luxe.

 

∞ Définition de nouvelles normes en matière de traçabilité du cuir et de certification pour l’approvisionnement en cuir bovin et en cuir de mouton.

 

∞ Réduction des déchets de 15% dans les opérations du Groupe (bureaux, magasins et entrepôts) et réduction de 10% par rapport au chiffre d’affaires total du Groupe.

 

∞ Lancement du programme Clean By Design qui vise à promouvoir les bonnes pratiques dans les usines de textile, telles qu’elles ont été développées par le National Resources Defense Council (NRDC). C’est la toute première fois que ce programme est mis en œuvre dans le secteur du luxe.

 

∞ Plus de 75 % des activités du Groupe ont déjà été couverts par l’objectif d’audit des fournisseurs. Le contrôle des fournisseurs ne s’arrête pas aux seuls audits: il est complété par le Social Handbook de Kering, des programmes de formation et le partage des bonnes pratiques.

 

En matière de compensation carbone et d’actions menées au-delà des chaînes d’approvisionnement:
∞ Compensation des 123338 tonnes d’émissions de CO2 du Groupe Kering selon les Scopes 1 et 2 du Greenhouse Gas Protocol en 2013, grâce au déploiement d’un large éventail de projets REDD+ dont le projet Wildlife Works au Kenya, le projet concernant les peuples indigènes Surui en Amazonie brésilienne, et le projet de la Société pour la conservation de la vie sauvage et du gouvernement de Madagascar dans la forêt de Makira à Madagascar. Ces projets de compensation contribuent à la préservation des forêts parmi les plus importantes au monde et soutiennent les populations locales et les communautés indigènes.

 

Principaux défis qui restent à relever pour atteindre les objectifs de développement durable 2016 de Kering :
∞ Nécessité d’impulser le changement au-delà des frontières du Groupe pour certains des objectifs de développement durable, notamment en faisant évoluer globalement les systèmes dans les chaînes d’approvisionnement.

 

∞ Développement de programmes avec les fournisseurs tournés vers l’innovation et l’efficacité au sein de chaînes d’approvisionnement globales complexes, et avec le soutien de plusieurs partenaires.

 

∞ Mise en place de systèmes permettant de vérifier et de certifier la provenance des matières premières. Ces nouveaux systèmes faciliteront ainsi l’augmentation progressive de la production de matériaux issus de sources responsables et contrôlées.

 

∞ Impulsion du changement dans l’ensemble du secteur, afin d’encourager les entreprises à communiquer de manière transparente et à réduire réellement leur empreinte environnementale, de l’extraction des matières premières à la sortie de l’usine.

 

∞ Amélioration de la compréhension et de la prise de conscience des enjeux liés au développement durable afin d’instaurer un dialogue de qualité avec les parties prenantes et les clients, et ainsi encourager des choix de produits responsables et renforcer la responsabilité des clients.

 

Accédez au Rapport de Progrès en cliquant ici.

 

***

 

A propos de Kering

 

Kering, qui figure parmi les leaders mondiaux de l’habillement et des accessoires, développe un ensemble de marques puissantes de Luxe et de Sport & Lifestyle : Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Sergio Rossi, Boucheron, Dodo, Girard-Perregaux, JeanRichard, Pomellato, Qeelin, Puma, Volcom, Cobra, Electric et Tretorn. En encourageant l’imagination sous toutes ses formes, Kering permet à ses marques de réaliser leur potentiel de croissance et ouvre la voie à des méthodes plus durables.Présent dans plus de 120 pays, Kering a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros et rassemblait plus de 35 000 collaborateurs au 31 décembre. L’action Kering (ex PPR) est cotée à Euronext Paris (FR 0000121485, KER.PA, KER.FP).

 

Contacts presse

 

International

 

Mich Ahern +44 (0) 7984 684454 mich.ahern@gmail.com

 

France

 

Emmanuelle Picard-Deyme + 33 (0)1 45 64 61 87 emmanuelle.picard-deyme@kering.com

 

Télécharger le communiqué (.pdf 212.45 Ko)