Développement Durable
vendredi 23 août 2019

32 entreprises mondiales leaders de la mode et du textile s’engagent sur le climat, la biodiversité et les océans

32 entreprises mondiales du secteur de la mode et du textile signent un « Fashion Pact ». Elles prennent des engagements sur des objectifs concrets et communs dans trois domaines : climat, biodiversité et océans. Des représentants de ces entreprises ont été conviés ce jour à l’Elysée par Emmanuel Macron Le « Fashion Pact » sera présenté aux chefs d’Etat lors du G7 de Biarritz.

Fashion pact G7

À la veille du G7 qui se réunira à Biarritz du 24 au 26 août 2019, le Président de la République Emmanuel Macron, accompagné du Ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, de la Ministre du Travail Muriel Pénicaud, et de la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire Brune Poirson, a invité, à l’Elysée, les représentants des 32 entreprises du secteur de la mode et du textile qui ont lancé à ses côtés le « Fashion Pact ».

 

En avril 2019, dans la perspective du G7, Emmanuel Macron avait confié à François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, la mission de mobiliser les acteurs de la mode et du textile autour d’objectifs concrets pour réduire l’impact environnemental de leur secteur.


Pour la première fois aujourd’hui, dans une démarche historique par son ampleur et l’importance de la coalition ainsi formée, 32 entreprises leaders du secteur de la mode et du textile – groupes et marques de Luxe, de Mode, de Sport et de Lifestyle, fournisseurs et distributeurs – toutes par ailleurs déjà engagées séparément dans une démarche environnementale, se sont fixé des objectifs communs à travers le « Fashion Pact ».

 


A date, celui-ci rassemble (par ordre alphabétique) :


ADIDAS, BESTSELLER, BURBERRY, CAPRI HOLDINGS LIMITED, CARREFOUR, CHANEL, ERMENEGILDO ZEGNA, EVERYBODY & EVERYONE, FASHION3, FUNG GROUP, GALERIES LAFAYETTE, GAP Inc., GIORGIO ARMANI, H&M GROUP, HERMES, INDITEX, KARL LAGERFELD, KERING, LA REDOUTE, MATCHESFASHION.COM, MONCLER, NIKE, NORDSTROM, PRADA GROUP, PUMA, PVH Corp., RALPH LAUREN, RUYI, SALVATORE FERRAGAMO, SELFRIDGES GROUP, STELLA MCCARTNEY, TAPESTRY.

 

Les objectifs du « Fashion Pact » sont fondés sur des critères scientifiques (Science Based Targets ) et se concentrent sur trois domaines d’action fondamentaux pour la sauvegarde de la planète :


• Enrayer le réchauffement climatique : création et mise en œuvre d’un plan d’action permettant d’atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre à horizon 2050 afin de maintenir le réchauffement climatique sous le seuil de 1,5°C d’ici à 2100. 


• Restaurer la biodiversité : mise en œuvre d’objectifs fondés sur des critères scientifiques afin de restaurer les écosystèmes naturels et protéger les espèces.


• Protéger les océans : réduction de l’impact négatif du secteur de la mode sur les océans au travers d’initiatives concrètes, telles que la suppression progressive des plastiques à usage unique.
 


Cette série d’engagements a vocation à être déclinée par chacune des entreprises et adossée à des initiatives intersectorielles ainsi qu’à la mise en place d’accélérateurs d’innovations. 


Les entreprises privées, aux côtés des Etats, ont un rôle essentiel à jouer pour la protection de la planète. À travers le « Fashion Pact », ce sont des acteurs majeurs du secteur de la mode et du textile qui se mobilisent pour la première fois et lancent un mouvement inédit. Le « Fashion Pact » étant par nature une démarche collective, elle est ouverte à toutes les entreprises qui souhaitent contribuer à transformer en profondeur les pratiques du secteur de la mode et du textile pour relever les défis environnementaux de notre siècle.
 

 

Découvrir le texte intégral du Fashion Pact

 

 

Contacts

 

Presse
Emilie Gargatte    +33 (0)1 45 64 61 20        emilie.gargatte@kering.com
Emmanuelle Picard-Deyme    +33 (0)1 45 64 61 87        emmanuelle.picard-deyme@kering.com