Développement Durable
mercredi 16 janvier 2019

Entreprises et limites planétaires

Les entreprises engagées en faveur du développement durable font face à une problématique majeure : comment identifier les mesures les plus adaptées pour réduire leur impact sur l’environnement et atténuer les risques liés au changement climatique ? Toutefois, sans une connaissance précise de ce qui peut être durable pour un système planétaire fini comme le nôtre, il est difficile de mesurer l’impact des activités des entreprises sur l’épuisement des ressources naturelles au niveau mondial et, plus généralement, d’évaluer les bénéfices des mesures qu’elles mettent en place. 

 

Le concept de "Planetary Boundaries" vient apporter des solutions et offrir une nouvelle perspective aux entreprises, en leur permettant de prendre des décisions pertinentes et d’adopter des mesures en faveur de l’équilibre de notre planète. Ce concept définit ainsi un cadre leur permettant d’intégrer à leurs processus décisionnels les limites et les seuils inhérents à tout écosystème, quelle que soit leur taille, à l’échelle locale ou mondiale. 

 

Kering et le Cambridge Institute for Sustainability Leadership (CISL) ont publié le premier livre blanc de la série "Planetary Boundaries for Business". Ce rapport souligne l’importance du concept de "Planetary Boundaries" et explique comment ce cadre peut aider les entreprises dans leur processus décisionnel tout en s’assurant que leurs démarches s’inscrivent dans le périmètre traditionnel de leurs activités. 

 

S’exprimant au nom de la communauté scientifique, Johan Rockström, Directeur général du Stockholm Resilience Centre, a déclaré : « Les entreprises ont de plus en besoin que leurs objectifs soient étayés par des données scientifiques pour orienter leurs investissements et l’innovation, et pour définir des indicateurs de performance tout au long de la chaîne de valeur. J’espère que le concept Planetary Boundaries, associé aux avancées rapides de la science en matière de développement durable, pourra fournir aux entreprises les données scientifiques nécessaires pour développer durablement leurs activités à l’ère de l’anthropocène. »

 

Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des Affaires institutionnelles internationales de Kering, a commenté : « Le concept de Planetary Boundaries est un élément clé à intégrer à la mise en œuvre de plans d’action qui s’attaquent aux défis environnementaux de la planète. Nous devons, en tant qu’entreprises, surmonter nos propres contraintes et adopter des changements significatifs au niveau mondial. »