Groupe
lundi 29 mars 2021

Kering met en place une politique globale sur les violences conjugales

Kering soutient et accompagne tous ses collaboratrices et collaborateurs qui seraient victimes de violences conjugales et qui feraient le choix de parler de leur situation, en leur proposant notamment un congé spécifique, une adaptation de leurs conditions de travail, une orientation vers des associations spécialisées ou encore une aide adaptée.

 

 

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près d’1 femme sur 3 a été exposée à des violences conjugales au cours de sa vie, et ce indépendamment de sa nationalité, de sa culture ou de son milieu social ; et ce phénomène s’est encore accentué avec la crise du COVID-19 qui a encore plus fragilisé les personnes qui les subissent. Bien que ces violences se produisent dans la sphère privée, elles ont des répercussions sur la vie professionnelle des femmes et des hommes victimes, sur leurs relations avec leurs collègues et sur leur vécu sur leur lieu de travail au sens large. Or il est essentiel que les personnes victimes de violences conjugales conservent leur emploi et leur indépendance financière, quand leur lieu de travail constitue le plus souvent pour elles le plus sûr des refuges.

 

 

C’est dans ce contexte, et conformément à la Convention N°190 de l’OIT sur la violence et le harcèlement au travail, que Kering a développé une Politique sur les violences conjugales afin de proposer à tous ses collaboratrices et collaborateurs dans le monde qui en auraient besoin un soutien et un accompagnement adaptés. Cette Politique, lancée en janvier 2021, s’inscrit dans le cadre des engagements forts de Kering et de sa Fondation d’instaurer un environnement de travail sûr et bienveillant pour les personnes victimes de violences conjugales.

 


De manière concrète, Kering propose à tous ses collaboratrices et collaborateurs qui souffrent de violences et qui s’en ouvrent de manière totalement confidentielle, des mesures de soutien et d’accompagnement, notamment grâce à des partenariats avec des associations spécialisées. En outre, le Groupe offre la possibilité d’adapter les conditions de travail (changement de lieu de travail, horaires de travail flexibles, etc.), de prendre un congé spécifique ou d’avoir accès à une aide financière adaptée.

 


« Kering poursuit à travers cette Politique pionnière son engagement déterminé en faveur du bien-être et de la sécurité de ses collaborateurs. Les violences conjugales sont intolérables, et nous considérons qu’en tant que Groupe mondial, nous avons un rôle à jouer pour lutter contre celles-ci et apporter un soutien matériel aux victimes, a fortiori dans le contexte actuel qui a vu ces violences augmenter », a déclaré Béatrice Lazat, Directrice des Ressources Humaines de Kering.

 


« Depuis plus de 10 ans, la Fondation Kering lutte contre les violences faites aux femmes. Elle soutient les femmes survivantes en partenariat avec des associations locales, met en place des programmes de prévention avec les plus jeunes, et invite le plus grand nombre à rejoindre son combat. Nous sommes très fiers de cette Politique qui nous permet d’étendre nos actions de manière très concrète au sein de l’entreprise », a ajouté Céline Bonnaire, Déléguée Générale de la Fondation Kering.

 

 

 

Pour poursuivre son action, Kering participe activement au Forum Génération Égalité en tant que Leader du secteur privé pour la coalition d’action contre les violences basées sur le genre. Le Forum est un rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes organisé par ONU Femmes, dont le premier événement se tient à Mexico du 29 au 31 mars 2021. Céline Bonnaire participe à la conférence dédiée au sujet des violences basées sur le genre le 29 mars à 10:00 CST (heure de Mexico, soit 16:00 CET), qui peut être suivie en ligne sur https://forogeneracionigualdad.mx/?lang=fr.

 



 

 

Principaux engagements de la Fondation Kering pour lutter contre les violences faites aux femmes

 

 

 

Soutenir les femmes victimes de violences

 

En 2019, la Fondation a intensifié son action auprès d’associations locales qui apportent un soutien sur mesure aux femmes victimes. La Fondation agit à trois niveaux : elle soutient les associations nationales spécialisées dans la lutte contre les violences conjugales, accompagne des projets pilotes et collabore avec des Fonds pour les Femmes, au plus près du terrain. La Fondation est ainsi un partenaire de longue date du National Network to End Domestic Violence (États-Unis), de la Fédération Nationale Solidarité Femmes (France), de Donne in Rete contro la violenza (Italie) et de Women’s Aid (Royaume-Uni).
Elle encourage également des nouvelles approches, à l’image de la Maison des femmes de Saint-Denis, qui offre un accompagnement unique et global, grâce à l’aide d’une cinquantaine d’experts de divers secteurs qui écoutent, soignent et orientent les femmes victimes de violences. Partenaire de la première heure, la Fondation a étendu son soutien en 2019 avec la création d’une nouvelle unité pour les femmes victimes d’inceste lors de leur enfance.
Enfin, la Fondation Kering intervient auprès d’acteurs de terrain à travers le réseau des Fonds pour les Femmes, comme à Hong Kong, avec HER Fund, qui soutient des micro-associations portées par des femmes marginalisées victimes de violences.

 

 

 

Prévenir les violences en travaillant avec les jeunes générations

 

La Fondation s’implique également dans des programmes de prévention auprès des jeunes, et plus particulièrement, des garçons et des jeunes hommes. À New York, elle poursuit son engagement auprès de The New York City Alliance Against Sexual Assault, et le projet Dream Own Tell (DOT), qui travaille avec des adolescents issus de quartiers défavorisés autour des violences sexuelles. Elle collabore aussi avec l’association Promundo et son programme Manhood 2.0, qui encourage des jeunes hommes à repenser les normes de genre. En outre, les deux partenaires ont lancé en 2020 la Global Boyhood Initiative aux Etats-Unis qui s’adresse aux jeunes garçons (de 4 à 13 ans) et aux adultes dans leurs vies (parents, enseignants, coachs sportifs, etc.) afin de les aider à développer une masculinité saine et respectueuse de l’égalité des genres.
Enfin, au Mexique, elle continue de soutenir Gendes, dont le but est de faire évoluer la définition de la masculinité.

 

 

 

Mobiliser le plus grand nombre

 

Au travers de campagnes internes et externes, la Fondation cherche à accroître la visibilité de ce sujet et à faire évoluer les comportements. La Fondation s’est unie en 2018 à la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) pour créer OneInThreeWomen, le premier réseau européen qui mobilise et équipe les entreprises afin d’accompagner leurs collaboratrices victimes de violences. En 2019, le réseau a révélé les enseignements d’une enquête menée auprès de 40 000 collaborateurs de six entreprises dans six pays. Résultats : 16 % des femmes et 4 % des hommes interrogés signalent des expériences de violences conjugales et 16 % des femmes et 13 % des hommes déclarent connaître une ou un collègue concerné(e). L’entreprise a donc un rôle clé à jouer pour mettre en place des mesures concrètes et créer un cadre de travail bienveillant. C’est dans cet esprit que, depuis 2011, la Fondation Kering forme les collaborateurs du Groupe aux répercussions des violences conjugales sur le lieu de travail. À ce jour, 1 500 collaborateurs ont bénéficié de ces formations co-créées avec des associations locales spécialisées.

 

 

 

 

 

A propos de Kering

 

Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear. En plaçant la création au coeur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de notre signature : Empowering Imagination. En 2020, Kering comptait plus de 38 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros.

 


 
Contacts

 

Presse Kering
Emilie Gargatte | +33 1 45 64 61 20 | emilie.gargatte@kering.com
Marie de Montreynaud | +33 1 45 64 62 53 | marie.demontreynaud@kering.com
 


 
 
www.kering.com
Twitter: @KeringGroup
LinkedIn: Kering
Instagram: @kering_official
YouTube: KeringGroup