Développement Durable
mercredi 14 octobre 2020

Transformer le secteur de la mode: les premières avancées du Fashion Pact

Le Fashion Pact rassemble, pour la première fois dans le secteur de la mode et du textile, les dirigeants de plus de 60 entreprises mondiales du secteur (prêt-à-porter, sport, lifestyle et luxe ainsi que des fournisseurs et distributeurs), tous engagés autour d'un ensemble d'objectifs environnementaux ambitieux en matière de climat, de biodiversité et de protection des océans

•    En s'appuyant sur les meilleures expertises techniques, les membres du Fashion Pact ont identifié sept objectifs stratégiques concrets, en particulier là où seule une action collective peut permettre de déployer des solutions pour avoir un réel impact à l'échelle mondiale

 

•    Un an après la création du Fashion Pact, le nombre de signataires a doublé, avec désormais plus de 60 entreprises de différents segments, issues de 14 pays, comprenant plus de 200 marques et représentant un tiers du secteur de la mode. Cette diversité et cette ampleur sont clés pour s'assurer d'un véritable impact tout au long de la chaîne d'approvisionnement

 

•    Le Fashion Pact n'en est qu'à ses débuts La coalition a réalisé de premières avancées, notamment la mise en place d'une structure opérationnelle, le développement d'un tableau de bord d'indicateurs de performance pour mesurer l’impact  des  efforts  communs,  et  le démarrage d'une collaboration active en matière de biodiversité avec des experts techniques du secteur

 

L'année dernière, le Fashion Pact était créé et présenté  aux chefs  d'État à l'occasion  du sommet du G7 à Biarritz 32 entreprises et marques de luxe, de mode, de sport et de lifestyle décidaient de rejoindre cette coalition sectorielle pour s'engager à conduire collectivement un changement transformatif dans leur secteur, à travers de nouvelles actions ou en s'appuyant sur des initiatives existantes pour les dépasser.
Depuis son lancement, le Fashion Pact s'est organisé en tant que coalition, conduite par les CEOs de ses membres, en particulier au travers d'un Comité de pilotage de 14 membres, appuyé sur un Comité opérationnel composé de 23 directeurs du développement durable des entreprises membres, ainsi que sur une task force dédiée.

 

Avec l'aide d'experts reconnus en matière de recherche, de science et de préservation de l'environnement, les membres du Fashion Pact ont défini sept objectifs concrets sur le climat, la biodiversité et la protection des océans.
Avec la collaboration du Boston Consulting Group (BCG), le Fashion Pact a établi un tableau de bord d'indicateurs de performance autour de ses trois piliers, afin de mesurer les progrès et de mettre en place les actions permettant d'avoir un réel impact.

 

Climat

Les membres du Fashion Pact se sont engagés à utiliser des objectifs fondés sur des critères scientifiques (Science Based Targets) pour la lutte contre le changement  climatique,  afin d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 :
1)    Appliquer les principes de la UNFCCC Fashion lndustry Charter des Nations Unies;
2)    Atteindre 25 % d'approvisionnement en matières premières à faible impact d'ici 2025;
3)    Atteindre 50 % d'énergies renouvelables d'ici 2025 et 100 % d'ici 2o3o.

 

Pour ce faire, le Fashion Pact collabore avec des experts  clés en matière de climat, à commencer  par 2050 et SYSTEHIQ, qui ont identifié les domaines stratégiques d'effort collectif, sans dupliquer des initiatives déjà existantes, pour apporter l'information nécessaire à la prise de décisions et pour aider à un reporting précis et à la fixation d'objectifs pertinents.
La plupart des membres du Fashion Pact ont déjà initié des actions significatives pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.  De ce fait, les entreprises signataires ont réduit leurs émissions  de gaz à effet de serre de scope 1 et 2 d'environ 350 ooo à 450 ooo tonnes (équivalent C02) Les membres ont également accompli des progrès significatifs dans la transition vers des matières premières à moindre impact sur le climat - environ 40% dans le coton par exemple -  et un tiers d'entre eux sont sur la bonne voie pour atteindre 50 % d'énergies renouvelables en 2o2o.

 

Biodiversité

Le problème de la biodiversité n'est encore qu'un sujet émergent  dans  la  mode,  bien qu'il soit crucial pour un secteur largement dépendant des ressources naturelles De manière concrète, dans ce domaine, le Fashion Pact s'engage pour la protection des espèces clés et pour la protection et la restauration des écosystèmes naturels critiques
Attachés  à mener des actions fondées sur une expertise  technique et scientifique, le Fashion Pact  et Conservation International ont œuvré vers trois résultats: premièrement, un plan d'action à deux ans, détaillé et chiffré, pour  guider  l'action individuelle  et collective  des  membres;  deuxièmement, la mise en place de partenariats avec des experts et institutions clés au niveau mondial à même d'apporter leur soutien technique ; troisièmement, la recherche d'un appui pour les analyses et les approches scientifiques permettant de parvenir à des résultats en matière de biodiversité.


Pour lancer ses premières actions, le Fashion Pact s'est réuni à plusieurs reprises sous forme  de webinars baptisés « Nature of  Fashion »,  à  l'occasion  desquels  les  membres  ont  travaillé conjointement avec des experts  de la préservation  des  ressources  naturelles  sur des sujets  tels que  la cartographie de la biodiversité dans la chaîne d'approvisionnement, la définition d'objectifs scientifiques pour les écosystèmes naturels, ou le développement de stratégies en matière de biodiversité.

Les membres se sont engagés, à titre de premiers objectifs concrets, à :

1)    Établir leur propre feuille de route en matière de biodiversité d'ici fin 2o2o;
2)    Appuyer  le«  zéro-déforestation» et la gestion durable des forêts d’ici 2025.

Parmi les signataires du Fashion Pact, 8o% n'avaient pas pris d'engagement public en faveur de la biodiversité avant de rejoindre le Fashion Pact 50 % ont affirmé que c'est leur participation à la coalition qui avait inspiré la mise en place dans leur entreprise d'actions ou d'engagements pour prévenir la déforestation.

 

Protection des océans

Dans le domaine de la protection des océans, la priorité du Fashion Pact est l’élimination du plastique dans l'emballage dès lors qu'il pose un problème environnemental et qu'il n'est pas indispensable, notamment les enveloppes plastiques,  les cintres, les emballages de consommation et les sacs de courses. Les signataires ont l'intention de :

1)    Supprimer le plastique non indispensable des emballages consommateurs d'ici 2025 et des emballages B2B d'ici 2o3o;
2)    Garantir qu'au moins la moitié du plastique restant est constitué de 100 % de contenu recyclé dans les emballages consommateurs d'ici 2025 et dans les emballages B2B d'ici 2o3o.

À travers le choix de ces premières actions, le Fashion Pact est déterminé à avoir un impact tangible Pour les atteindre, il sera nécessaire de déployer des innovations et des projets pilotes La coalition est particulièrement bien équipée pour faire jouer sa taille pour en accélérer l'impact. Le niveau d’avancement de chacune des entreprises dans ce domaine est varié: par exemple, 60 % des entreprises signataires ont éliminé le plastique de leurs sacs de courses, tandis que le problème des cintres et des sacs de transport BtoB présente encore de nombreux défis,  seulement 15 % des signataires étant parvenu à les éliminer. Face à ces différences d'avancement, l'action collective peut permettre de déployer des innovations afin de combler l'écart.

Le Fashion Pact travaille actuellement avec RE(SET) à un appel aux innovations dans ce domaine et entend faire peser son poids collectif pour déployer des solutions innovantes.

 

 

À PROPOS DU FASHION PACT

Le Fashion Pact est une coalition mondiale d'entreprises de la mode et du textile (prêt-à-porter, sport, lifestyle et luxe) ainsi que de fournisseurs et distributeurs, engagés autour d'un tronc commun de grands objectifs environnementaux centrés sur trois thématiques· l'enrayement du réchauffement climatique, la restauration de la biodiversité et la protection des océans
Suscité par une mission confiée par le  Président  français  Emmanuel  Macron  à  François-Henri Pinault, PDG de Kering, il a été présenté aux chefs d'Etat réunis dans le cadre du Sommet du G7 à Biarritz.
Le Fashion Pact se distingue par son leadership par des CEOs, son orientation vers l'action, et sa volonté de s'inspirer d'initiatives existantes en les dépassant. La coalition compte aujourd'hui 60 entreprises membres, représentant un tiers du secteur de la mode, et toutes convaincues que c'est l'action collective qui permettra d'avoir un véritable impact.

 

 

SIGNATAIRES

ADIDAS • AIGLE • ALDO GROUP • AUCHAN RETAIL· BALLY· BESTSELLER • BONAVERI • BURBERRY • CALZEDONIA GROUP • CAPRI HOLDINGS LIHITED • CARREFOUR • CELIO • CHANEL • DAMARTEX GROUP • DCM JENNYFER • DECATHLON  •  DIESEL  •  EL CORTE INGLÉS • ERALDA • ERMENEGILDO ZEGNA • ETAM GROUP • EVERYBODY & EVERYONE • FARFETCH • FASHIONCUBE • FUNG GROUP • GANT • GAP INC • GEOX • GRUPPO ARMANI • GROUPE BEAUMANOIR • GROUPE GALERIES LAFAYETTE· GROUPE ERAM • GROUPE IDKIDS • GROUPE ROSSIGNOL • H&M GROUP • HERMÈS • HERNO • HOUSE OF BAUKJEN • INDITEX • KARL LAGERFELD • KERING • KIABI • HANGO • MATCHESFASHION • MONCLER • MONOPRIX • NIKE, INC  • NOABRANDS  • NORDSTROM • PAUL & JOE • PRADA SPA    • PROMOD • PUMA SA· PVH CORP • RALPH LAUREN· RUYI • SALVATORE FERRAGAMO • SELFRIDGES GROUP • STELLA MCCARTNEY • TAPESTRY • TENDAM

 


CONTACT PRESSE

Crystabelle Terani, Chef de projet, Crystabelle.Terani@TheFashionPact.org