Groupe

Le 40, rue de Sèvres

En 2016, Kering s’est installé au 40, rue de Sèvres. Niché au cœur du 7e arrondissement de Paris, ce lieu unique et atypique a abrité l’hôpital Laennec jusqu’en 2000. C’est, entre autres, la singularité de son architecture et la richesse de son histoire qui ont amené le Groupe à s’inscrire dans l’ambitieux projet de réhabilitation des lieux. Visite guidée.

40 rue de Sèvres

« Ce lieu est à l’image du groupe que nous sommes, un groupe en mouvement qui incarne un Luxe audacieux, libre de ses choix. »

François-Henri Pinault
Président-Directeur général de Kering

 

 

 

En installant son siège au 40, rue de Sèvres, Kering a fait le choix d’un lieu qui ne ressemble à aucun autre. Une adresse à l’architecture exceptionnelle qui révèle un passé très riche. Quel plus beau défi que de faire renaître 17 200 m2 emprunts d’une histoire de près de quatre siècles, en leur offrant une vocation nouvelle ?

L’hôpital Laennec

 

L’hôpital Laennec est un lieu bien connu des Parisiens. Dédié aux soins des plus démunis, l’hôpital dit “des incurables” a été édifié progressivement, de 1632 à 1937. C’est en 1878 qu’il est rebaptisé Hôpital Laennec, avant que ses services ne soient transférés à l’hôpital Georges-Pompidou en 2000.

 

Son architecture se distingue par une extrême sobriété, s’inscrivant dans la lignée des Invalides ou de la Salpêtrière. Au fil des siècles, les démolitions, extensions et éventrements successifs ont bouleversé la physionomie du bâtiment.

l'hôpital Laennec
Imaginer une seconde vie

 

Malgré une dégradation avancée, le 40, rue de Sèvres a, d’emblée, révélé un potentiel immense. Dans un quartier cher aux créateurs de mode et à l’univers du luxe, son architecture mêle élégance et sobriété. Il en émane une beauté rare et un sentiment d’harmonie immédiatement perceptibles, qui ont fortement inspiré le Groupe : Kering s’est étroitement associé à la réhabilitation et au réaménagement dès les débuts du chantier.

 


Le défi s’est avéré à la hauteur de la richesse historique du lieu. Il a fallu composer avec les normes contemporaines tout en révélant l’esprit originel de l’architecture, en respectant à la fois l’intégrité des espaces classés et l’histoire dont chaque pièce est empreinte. Une réhabilitation d’une immense complexité, réalisée entre 2010 et 2016, après plusieurs mois d’étude menés par Benjamin Mouton, Architecte en Chef des Monuments Historiques. 

 


Au fil du chantier, l’architecture hospitalière a repris vie, révélant ses façades, ses voûtes et ses espaces insoupçonnés. Tout a été pensé avec un soin infini : les agencements, le choix des matériaux, les tonalités. Aujourd’hui, le 40, rue de Sèvres ouvre sur un univers harmonieux, où passé et présent se conjuguent avec respect, formant un lieu définitivement singulier et offrant un cadre exceptionnel pour évoluer et travailler.
 

Un espace ouvert sur l’art… et le monde

 

Kering souhaite que ce joyau architectural qu’il a le privilège d’occuper demeure un lieu accessible à tous. Les Journées Européennes du Patrimoine constituent, pour le Groupe, l’occasion d’ouvrir les portes du 40, rue de Sèvres et d’offrir un panorama inédit sur l’art et la mode. Depuis 2016, les visiteurs peuvent y découvrir une sélection d’œuvres d’art contemporain de la collection Pinault ainsi que certaines créations issues des archives de la Maison Balenciaga. Voisins, parisiens ou touristes venus de loin : près de 30 000 personnes ont ainsi passé les portes du 40, rue de Sèvres.