Groupe

Journées européennes du patrimoine 2019

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, Kering a ouvert ses portes au 40, rue de Sèvres. Les visiteurs ont pu découvrir les jardins cachés de l’ancien hôpital Laennec et profiter de deux expositions inédites rassemblant œuvres de la Collection Pinault et archives de la Maison Balenciaga.

Kering Le Tan
Un rendez-vous exceptionnel avec l’histoire, l’art et la création

 

Depuis son installation en 2015, Kering a souhaité que l’ancien hôpital Laennec demeure un lieu accessible à tous. Dès 2016, le 40, rue de Sèvres est donc inscrit au programme des Journées européennes du patrimoine, offrant un panorama inédit sur l’art et la mode tout en sensibilisant toutes les générations à l’importance de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine. Organisées le samedi 21 et le dimanche 22 septembre autour du thème « Arts et divertissements », les Journées européennes du patrimoine constituent une nouvelle occasion de découvrir l’histoire et les secrets de ce joyau architectural. 

 

 

 

Laissez-vous guider

 

La visite commence dans la cour d’honneur avec une expérience en réalité virtuelle permettant de contempler le bâtiment tel qu’il était au XVIIème siècle. Elle se poursuit au sein de la chapelle historique, qui accueille l’exposition « Pleurs de joie », regroupant une sélection d’œuvres issues de la Collection Pinault. Les visiteurs ont pu ensuite déambuler dans les jardins cachés où seront présentés, pour la première fois, des « toiles » issues des archives de la Maison Balenciaga, avant de clore leur parcours autour du trophée historique de la Coupe de France, objet d’art et de patrimoine, remporté l’année dernière par le Stade Rennais et exceptionnellement exposé chez Kering à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Les toiles de Balenciaga

Les toiles de Balenciaga de nuit

Un voyage dans le Temps - Timescope

Les expositions

 

En écho à la thématique « Art et divertissement », les œuvres de l’exposition « Pleurs de joie » se réfèrent aux pratiques du divertissement spectaculaire – celles du cirque chez Sigmar Polke, du carnaval chez Claire Tabouret, de la fête populaire chez Martial Raysse ou encore du dessin animé chez Damien Hirst avec son Mickey.

 

Au départ de tout vêtement, il y a l’idée, le croquis. Puis vient la mise en volume : c’est le passage du dessin à la « toile ». Étape fondamentale, la toile est un moulage qui nécessite de l’exigence, de la précision, de la technique et de la réflexion. Cristóbal Balenciaga les retravaillait jusqu’à la parfaite interprétation de ses volumes. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, la Maison a présenté 18 demi-toiles issues de ses archives – des pièces rares, en général protégées secrètement au sein des ateliers…  

Balenciaga archive

Téléchargez les livrets de l’édition 2019 :