Développement Durable
vendredi 3 septembre 2021

Kering et Conservation International Annoncent Les Premiers Bénéficiaires du Fonds Régénératif Pour La Nature

Kering et Conservation International ont annoncé aujourd’hui les sept premiers bénéficiaires du Fonds Régénératif pour la Nature, lancé en janvier 2021.

La première phase de financement se concentre sur des projets prometteurs et innovants. L’objectif : accompagner la transition d’un million d’hectares de terres en faveur de pratiques agricoles régénératrices et ce, au sein des chaînes d’approvisionnement du coton, de la laine, du cachemire et du cuir dans les secteurs du luxe et de la mode. 

 

Sous l’égide du Conseil de direction – composé de Riccardo Bellini, PDG de Chloé ; Bruno David, Président du Muséum national d’Histoire naturelle (France) ; Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable de Kering ; M. Sanjayan, PDG de Conservation International ; Kathlyn Tan, Directrice de la Rumah Foundation ; Alexandra Palt, Directrice générale Responsabilité Sociétale et Environnementale et Fondation L’Oréal ; et Sean de Cleene, membre du Comité exécutif sur les systèmes alimentaires et le développement durable au Forum économique mondial – le Conseil consultatif technique du Fonds Régénératif pour la Nature a sélectionné les premiers bénéficiaires à la suite d’un processus d’évaluation des demandes de subvention rigoureux. Les candidatures ont été évaluées en fonction de différents critères tels que l’alignement avec les objectifs du Fonds, les indicateurs clés en matière d’environnement, les opportunités de développement de programmes régénératifs ou encore le potentiel de transformation. Au terme d’une analyse scientifique, une liste de pays et de régions prioritaires avait été définie plus tôt dans l’année ; le but ici étant de saisir les meilleures opportunités afin d’avoir un impact positif sur le climat, la nature et les moyens de subsistance au sein des chaînes d’approvisionnement des secteurs du luxe et de la mode. Dans le cadre de ce premier appel à propositions, 73 candidatures issues de 17 pays ont été reçues. Les sept bénéficiaires sélectionnés sont basés en Amérique du Sud, en Asie centrale, en Inde, en Europe et en Afrique. 

 

« Cette nouvelle étape dans le cadre du déploiement de notre Fonds Régénératif pour la Nature s’inscrit dans la lignée de l’objectif de Kering qui souhaite atteindre un impact positif net sur la biodiversité à l’horizon 2025 », a déclaré Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des Affaires institutionnelles internationales de Kering. « Nous avons rencontré un franc succès et les sept premiers bénéficiaires ont été sélectionnés parmi de nombreuses candidatures de haut niveau. Cette réussite témoigne de la volonté et de l’opportunité que nous avons de développer les pratiques agricoles régénératrices à l’échelle mondiale. Nous cherchons et mettons en place les actions nécessaires afin de promouvoir d’autres projets dans le cadre du Fonds. Ces projets permettront d’optimiser les résultats et l’impact positif sur la restauration de la biodiversité au sein des chaînes d’approvisionnement des secteurs du luxe et de la mode. »

Les sept premiers bénéficiaires du Fonds Régénératif pour la Nature constituent un portefeuille diversifié et stratégique de paysages essentiels dont la gestion doit être améliorée. Dans un premier temps, les bénéficiaires soutiendront la transition de plus de 840 000 hectares en faveur de pratiques régénératrices. L’initiative bénéficiera ainsi directement à 60 000 personnes engagées dans des systèmes agricoles de petite et de plus grande envergure :

 

The Good Growth Company (GGC) : développer une boîte à outils qui allie les données scientifiques d’écosystèmes et l’entraide communautaire afin de soutenir de nouvelles approches pour la mise en place de chaînes d’approvisionnement et de pratiques agricoles durables. Le projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec des éleveurs de chèvres cachemire en Mongolie et concerne 342 000 hectares de terres.

 

Organic Cotton Accelerator (OCA) : accompagner la transition des producteurs de coton conventionnel vers une agriculture régénératrice et optimiser l’adoption de pratiques durables auprès des producteurs biologiques en Inde. Grâce à des paiements ciblés, une grande partie du modèle de l’OCA permettra de réduire les risques de changement sur le terrain pour les agriculteurs. Le projet compte 50 000 petits agriculteurs et couvre plus de 53 500 hectares de terres.

 

Solidaridad : collaborer avec les petits éleveurs créoles et indigènes du biome du Gran Chaco en Argentine pour améliorer la gestion durable des pâturages, mais aussi restaurer la végétation et les forêts indigènes. Le projet inclut 120 000 hectares de terres ; l’objectif étant d’améliorer les moyens de subsistance de 250 familles de petits agriculteurs.

 

Fundación Global Nature : collaborer avec des éleveurs de chèvres en Espagne pour restaurer les pâturages traditionnels et régénérer l’environnement sur 17 000 hectares. Le projet se concentrera d’abord sur trois régions au sein desquelles la restauration et la conservation des zones à haute valeur naturelle en matière de biodiversité – et notamment des zones humides – sont essentielles. Le projet accompagnera les producteurs dans la mise en œuvre d’outils complets de mesure des pâturages et de la biodiversité. En outre, les agriculteurs les plus vulnérables pourront bénéficier de fonds grâce à un programme de micro-subventions, soutenu dans le cadre du projet.

 

Wildlife Conservation Society (WCS) et The Wildlife-Friendly Enterprise Network (WFEN) : combiner l’efficacité de l’agriculture régénératrice, d’approches de gestion globale et de pratiques respectueuses de la faune pour faciliter la coexistence entre la faune et la production de laine de mouton en Patagonie. Le projet comprend 300 000 hectares de terres, réparties entre de nombreuses fermes.

 

Epiterre : développer la diversité végétale afin d’avoir un impact positif sur l’environnement et la société. Le projet cible des systèmes de pâturage extensifs et couvre 200 hectares de terres dans le sud-ouest de la France. L’objectif : proposer un mécanisme de paiement innovant pour les services écosystémiques, avec la mise en place de paiements directs aux petits producteurs.

 

Conservation South Africa : aider 9 associations communales de pâturage, regroupant environ 280 personnes, à mettre en œuvre des pratiques agricoles régénératrices sur 11 000 hectares de terres afin de préserver la biodiversité unique des montagnes de Maluti-Drakensberg. Le projet contribuera à restaurer et protéger la biodiversité essentielle, à améliorer le fonctionnement global des écosystèmes et à développer les moyens de subsistance grâce à un meilleur accès au marché de la laine en Afrique du Sud. Le projet aura également pour but d’accompagner les femmes qui élèvent principalement des moutons et pourraient produire de la laine, mais qui sont pourtant sous-représentées au sein des associations, des formations et des circuits de vente.

 

« Pour initier un changement de paradigme à l’échelle mondiale, il est nécessaire d’agir d’abord localement. Nous sommes donc fiers de travailler aux côtés de Kering dans le cadre du Fonds Régénératif pour la Nature afin de soutenir les efforts de conservation déployés à l’échelle locale et ce, sur quatre continents », a déclaré M. Sanjayan, PDG de Conservation International. « Il est essentiel d’inclure les populations autochtones et les communautés locales dans cette transition pour façonner un avenir durable et respectueux de l’environnement. C’est pourquoi, à mesure que nous allons passer à la prochaine étape du déploiement de notre Fonds, Kering et Conservation International surveilleront de manière continue les progrès réalisés afin de s’assurer que les différentes initiatives obtiennent des résultats concrets et mesurables, que ce soit en matière d’environnement ou de moyens de subsistance locaux. » 
 

 
Pour plus d’informations sur les premiers bénéficiaires du Fonds Régénératif pour la Nature, veuillez cliquer ici. Et pour en savoir plus sur le Fonds Régénératif pour la Nature, veuillez cliquer ici.

 


À propos de Kering 


Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear. En plaçant la création au cœur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de notre signature : Empowering Imagination. En 2020, Kering comptait plus de 38 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros.


À propos de Conservation International


Conservation International se pose en catalyseur d’une nouvelle ère où l’agriculture régénératrice est une solution globale pour les personnes, la nature et le climat. Entre approche scientifique, programmes de terrain, partenariats institutionnels et engagement gouvernemental, CI fédère les parties prenantes autour d’une vision commune en faveur de l’agriculture régénératrice, et développe des collaborations multipartites qui portent et concrétisent cette vision. 


Contacts Presse

 

 

Kering
Emmanuelle Picard-Deyme                              emmanuelle.picard-deyme@kering.com
Mich Ahern            Sustainability Communication Consultant                   mich.ahern@gmail.com

 

Conservation International
Jenny Parker McCloskey                              jparker@conservation.org

 


www.kering.com 
Twitter: @KeringGroup       LinkedIn: Kering       Instagram: @kering_official       YouTube: KeringGroup