Développement Durable

Fonds Régénératif pour la Nature

En coton ou en laine, en cuir ou en cachemire, la plupart des vêtements commencent leur vie sous forme de matière première dans une ferme ou un pâturage. C’est pourquoi l’avenir du secteur de la mode est inextricablement lié à celui de l’agriculture. Si l’agriculture est aujourd’hui l’une des principales causes de la perte de biodiversité et du changement climatique, elle peut également, en se transformant, faire partie de la solution. Il est prouvé que les pratiques agricoles régénératrices ont une influence bénéfique sur le climat, sur la nature, sur nos modes de vie et sur nos activités. Cependant, cette transition nécessite un soutien important. Il s’agit d’aider les agriculteurs à franchir le pas, mais aussi de sensibiliser le public à la nécessité d’une amélioration des pratiques agricoles, et d’assurer la mise en place de mécanismes adaptés au marché afin de développer une production agricole régénératrice à grande échelle.

Regenerative Fund for Nature

Pour concrétiser cette transformation, Kering et Conservation International lancent le Fonds Régénératif pour la Nature. Objectif : convertir un million d’hectares de fermes et de pâturages en espaces d’agriculture régénératrice dans les cinq prochaines années. Dans cette optique, le Fonds accordera des bourses aux projets soutenant les producteurs en première ligne de la transformation agricole. Ainsi, le Fonds souhaite susciter de nouvelles pratiques de sourcing et de production des matières premières dans l’industrie de la mode. À terme, il permettra de produire des résultats mesurables en termes de biodiversité et de climat, tout en soutenant le bien-être animal et l’économie rurale. 

 

Le Fonds

Les éleveurs et producteurs ont besoin d’aide pour passer de leurs pratiques agricoles actuelles ayant un impact conséquent sur l’environnement à de nouvelles pratiques qui restaurent les écosystèmes et freinent le changement climatique. Le Fonds favorise ainsi la transition vers des pratiques plus régénératrices à travers des bourses versées à des groupes d’éleveurs, des créateurs de projets, des ONG et d’autres acteurs désireux de tester, corroborer et développer des pratiques agricoles qui fonctionnent en harmonie avec les écosystèmes. Une première série de candidatures seront étudiées début 2021, avec pour objectif d’allouer les premières bourses en milieu d’année.
Des outils et méthodologies scientifiques de pointe permettent de définir les priorités du Fonds et de suivre la progression de ses projets, mais aussi de partager des résultats concrets et tangibles. 


En résumé, le Fonds vise à démontrer les effets directs de la transformation agricole sur la nature, le climat et les revenus des éleveurs et agriculteurs, mais aussi à illustrer comment le secteur de la mode peut se mobiliser et soutenir des pratiques à l’impact positif au sein de la chaîne d’approvisionnement et du sourcing. Améliorer la quantité et la qualité des matières premières naturelles régénératrices dans le secteur de la mode est l’un des principaux enjeux du Fonds. 
 

Candidater

Pour faire partie des premiers bénéficiaires, nous vous invitons à déposer votre dossier de candidature jusqu’au vendredi 30 avril 2021 (inclus). Pour en savoir plus sur les critères d’éligibilité, le processus de candidature, le cycle de financement et plus encore, veuillez consulter notre FAQ.

 

DÉPOSER SA CANDIDATURE

 

 

Pays clés

Une liste de pays prioritaires dans lesquels les projets doivent s'inscrire pour être sélectionnés a été définie par le Fonds Régénératif pour la Nature. Ces pays ont été sélectionnés au terme d’une analyse scientifique menée par Conservation International, qui a pris en compte l’importance des matières premières produites pour les chaînes d’approvisionnement de la mode, la faisabilité des projets et les effets bénéfiques potentiels sur la biodiversité (espèces et écosystèmes), le climat et les sols. 


Voici la liste des pays prioritaires sélectionnés :

Kering

Afrique du Sud
Argentine
Australie
Chine
Espagne
États‑Unis
France
Grèce
Inde
Irlande
Italie
Maroc
Mongolie
Nouvelle-Zélande
Pérou
Royaume-Uni
Turquie

Chiffres clés

1 000 000 hectares

Le Fonds convertira un million d’hectares de terres en espaces d’agriculture régénératrice d’ici 2025

4 matières premières

Le Fonds se concentrera sur la production du cuir, du coton, de la laine et du cachemire

17 pays

Le Fonds se concentrera sur 17 pays clés (voir carte)

100 000 à 500 000 €

projection du total des bourses versées sur 1 à 3 ans

Qu’est-ce que l’agriculture régénératrice ?

Robert Rodale, fils du pionnier américain de l’agriculture biologique J.I. Rodale, utilisait le terme « régénératrice » pour désigner une agriculture qui va au-delà du « durable » :

« … tirer profit de la tendance naturelle des écosystèmes à se régénérer lorsqu’ils sont perturbés. Au sens premier, elle se distingue des modes d’agriculture qui s’opposent ou ignorent les bienfaits de cette tendance naturelle. » 

 

Si la façon dont l’agriculture régénératrice est développée et pratiquée dépend des régions, des sols et du type de culture/de bétail, il existe cependant des principes et objectifs clés communs à toutes les actions régénératrices :

Water

L’augmentation du taux de carbone dans le sol et autres signes d’amélioration de la santé du sol par exemple, sa capacité de rétention d’eau

Sprout

La protection et la restauration des habitats naturels et de la biodiversité

Bees

L’élimination des produits chimiques de synthèse nocifs et non nécessaires

Herd

L’amélioration de la situation économique des agriculteurs

Cows

L’amélioration du bien-être animal

L’agriculture régénératrice englobe à la fois des pratiques traditionnelles à l’efficacité prouvée mais aussi des innovations en termes de gestion, de mesure et d’usage. C’est une méthode alternative de production et d’élevage qui, en harmonie avec les écosystèmes, assure la résilience et la viabilité à long terme de la terre, afin qu’elle puisse continuer à nourrir les générations futures. En privilégiant la restauration et la régénération de la nature, l’agriculture fait « plus de bien » au lieu de simplement faire « moins de mal ».

 

En savoir plus sur les principes de l’agriculture régénératrice appliqués à la production de coton, de cuir, de laine et de cachemire

 

 

Le partenariat

Le Fonds est le résultat d’un partenariat entre Kering et Conservation International. Conservation International souhaite inaugurer l’ère de l’agriculture régénératrice comme solution globale, bénéfique aux hommes, à la nature et au climat. En associant recherche scientifique, programmes de terrain, partenariats avec des entreprises et mobilisation des gouvernements, Conservation International rassemble ses parties prenantes autour d’une vision commune de l’agriculture régénératrice et développe des partenariats multilatéraux qui l’aident à tenir ses promesses. 

 

En savoir plus sur Conservation International