Groupe

La Fondation Kering

Depuis 2008, la Fondation Kering lutte contre les violences faites aux femmes. Privilégiant le partenariat et la co-construction pour plus d’impact, la Fondation soutient des ONG locales et des entrepreneurs sociaux et organise des campagnes de sensibilisation entraînant le grand public et l’ensemble des collaborateurs de Kering dans son action.

Soutenir les victimes de violences

 

En 2019, la Fondation a intensifié son action auprès d’associations locales qui apportent un soutien sur mesure aux femmes victimes. La Fondation agit à trois niveaux :  elle soutient les associations nationales spécialisées dans la lutte contre les violences conjugales, accompagne des projets pilotes et collabore avec des Fonds pour les Femmes, au plus près du terrain. La Fondation est ainsi un partenaire de longue date du National Network to End Domestic Violence (États-Unis), la Fédération Nationale Solidarité Femmes (France), Donne in Rete contro la violenza (Italie) et Women’s Aid (Royaume-Uni).


Elle encourage également des nouvelles approches, à l’image de la Maison des Femmes de Saint-Denis, qui offre un accompagnement unique et global, grâce à l’aide d’une cinquantaine d’experts de divers secteurs qui écoutent, soignent et orientent les femmes victimes de violences. Partenaire de la première heure, la Fondation a étendu son soutien en 2019 avec la création d’une nouvelle unité pour les femmes victimes d’inceste lors de leur enfance.


Enfin, la Fondation Kering intervient auprès d’acteurs de terrain à travers le réseau des Fonds pour les Femmes, comme à Hong Kong, avec HER Fund, qui soutient des micro-associations portées par des femmes marginalisées victimes de violences. 

 

 

Prévenir les violences en travaillant avec les jeunes générations 

Depuis 2018, la Fondation s’implique dans des programmes de prévention auprès des jeunes, et plus particulièrement, des garçons et des jeunes hommes. À New York, elle poursuit son engagement auprès de The New York City Alliance Against Sexual Assault, et le projet Dream Own Tell (DOT), qui travaille avec des adolescents issus de quartiers défavorisés sur des campagnes autour des violences sexuelles. Elle collabore aussi avec l’association Promundo et son programme Manhood 2.0, qui encourage à penser au-delà du genre et à développer des relations plus saines fondées sur le respect et l'égalité femme/homme. Enfin, au Mexique, elle continue de soutenir Gendes, dont le but est de faire évoluer la définition de la masculinité.

 

 

Mobiliser le plus grand nombre

Au travers de campagnes internes et externes, la Fondation cherche à accroître la visibilité de ce sujet et à faire évoluer les comportements. La Fondation s’est unie en 2018 à la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) pour créer OneInThreeWomen, le premier réseau européen qui mobilise et équipe les entreprises afin d’accompagner leurs collaboratrices victimes de violences. En 2019, le réseau a révélé les enseignements d’une enquête menée auprès de 40 000 collaborateurs de six entreprises dans six pays. Résultats : 16 % des femmes et 4 % des hommes interrogés signalent des expériences de violences conjugales et 16 % des femmes et 13 % des hommes déclarent connaître une ou un collègue concerné(e). L’entreprise a donc un rôle clé à jouer pour mettre en place des mesures concrètes et créer un cadre de travail bienveillant. C’est dans cet esprit que, depuis 2011, la Fondation Kering forme les collaborateurs du Groupe aux répercussions des violences conjugales sur le lieu de travail. À ce jour, 1 500 collaborateurs ont bénéficié de ces formations co-créées avec des associations locales spécialisées.


Enfin, la Fondation mobilise le grand public à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes. En 2019, elle a ainsi lancé, en partenariat avec Modern Films, 16 Days 16 Films, une sélection de courts métrages de réalisatrices sur le thème des violences sexistes.

 

« Partout dans le monde où existent des atteintes à l'intégrité ou à la dignité de la femme, je considère que chacun d’entre nous porte une responsabilité particulière. »

François-Henri Pinault
Président-Directeur général de Kering et Président de la Fondation Kering

 

Chiffres clés
chiffres clés fondation

test test 

chiffres clés fondation
chiffres clés fondation
chiffres clés fondation