Développement Durable

Processus de production

L’optimisation et l’amélioration des processus de production est un levier majeur pour atteindre les objectifs sociaux et environnementaux de Kering. En développant de nouvelles techniques, comme le tannage sans métaux, ou en promouvant de nouvelles pratiques, comme l’agriculture régénératrice, Kering s’assure de sa capacité à continuer à croître de manière durable.

Processus de production

Les normes de fabrication visant à réduire l’utilisation d'eau et d'énergie ou encore la génération de déchets sont désormais installées dans les pratiques industrielles de la mode et du luxe. Pour aller plus loin dans la réduction de son empreinte environnementale et transformer en profondeur le secteur, Kering questionne et fait évoluer constamment ses processus et ses pratiques. 


Le Groupe a par exemple lancé plusieurs projets pilotes portant sur les procédés de teinture écologique et de teinture sans boulochage et sans eau. Des tests sont également menés avec des fournisseurs de Kering sur la soie, les synthétiques et le cachemire régénéré.


Pour le cuir, Kering a mis au point un procédé de tannage sans métaux en 2016. Cette technique innovante vise à supprimer l'utilisation de tous les métaux traditionnellement utilisés pour le tannage des peaux. Elle diminue considérablement l'utilisation d'eau, d'énergie, de produits chimiques et de polluants. En 2020, 29 % des achats des Maisons du Groupe pour la maroquinerie étaient réalisés en tannage sans métaux.
 

 

Respecter les Hommes et les écosystèmes


Afin de réduire les rejets toxiques dans l’eau et de ne pas exposer les travailleurs à des substances chimiques dangereuses, le Groupe veille scrupuleusement à ce que ses produits soient conçus conformément à la Liste Kering des substances soumises à restriction en fabrication (MRSL) et à la Liste Kering des substances soumises à restriction dans les produits (PRSL). 


Véritable guide pour les fournisseurs du Groupe, les Standards Kering permettent d’identifier les approvisionnements à privilégier selon le type de matériau : recyclé, biosourcé, certifié. Ainsi, cet ensemble de critères stricts reflètent l’engagement du Groupe à réduire son impact environnemental et à encourager les pratiques aux retombées positives. 


Lorsqu’il est impossible de se passer de matières vierges, Kering met en place des projets favorisant les pratiques de production régénératrices, non impactantes et garantissant le renouvellement des ressources.

L’agriculture régénératrice

L’agriculture régénératrice est une solution simple et extrêmement efficace pour préserver les écosystèmes naturels. Cette pratique associée au pâturage permet de protéger et d’inverser la dégradation de l'environnement causée notamment par la dépendance de l’industrie de la mode à l'égard des matières premières. Kering s’est associé au Savory Institute pour mettre en place des solutions d’approvisionnement régénératif vérifiées et élargir le cadre de l’agriculture régénératrice dans les chaînes d’approvisionnement mondiales de la mode.


En Mongolie, afin de contrer l’impact environnemental de la production de cachemire, Kering a mis en place le programme South Gobi Cashmere Project, en partenariat avec Wildlife Conservation Society et l'Université de Stanford.  Au cours des cinq dernières années, les équipes du Groupe ont ainsi travaillé avec les communautés d'éleveurs et les ONG pour améliorer la qualité des fibres, la gestion des pâturages et la conservation de la biodiversité.


En 2020, Kering a lancé le Fonds Régénératif pour la Nature avec pour objectif de convertir un million d’hectares de fermes et de pâturages en espaces d’agriculture régénératrice dans les cinq prochaines années.